NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Fonds volés au service national de la jeunesse: Cinq banques kényanes condamnées à verser 3,8 millions de dollars d’amendes


  17 Novembre      17        Economie (21994), Finance (3696),

   

Nairobi, 17/11/2018 (MAP)- La Banque centrale kényane (CBK) devra imposer à cinq grandes banques du pays de verser 392,5 millions de shillings (3,8 millions de dollars) d’amendes pour ne pas avoir apporté de preuves concluantes et de pièces justificatives sur des transactions et détournement de fonds du service nationale de la jeunesse (National Youth Service, NYS) et qui s’élèvent à 3,5 milliards de shillings, rapportent samedi les médias kényans, citant la Banque Centrale.

« Cinq banques liées aux fonds détournés n’ont pas réussi à convaincre l’autorité de réglementation de la violation des réglementations anti-blanchiment d’argent dans les transactions avec le NYS, qui s’élevaient à 3,5 milliards de shillings », indique la banque centrale dans un comuniqué.

La note d’accusation qui concerne Kenya Commercial Bank (KCB), la plus importante banque en Afrique de l’Est en termes d’actifs, Standard Chartered Bank, Equity Bank, Co-op Bank et Diamond Trust Bank, leur reproche d’avoir omis de signaler d’importantes transactions en espèces et également pour avoir recueilli, sans pièces justificatives, des sommes dont on présume qu’elles ont été détournées au NYS.

KCB sera condamnée à payer une amende de 149,5 millions de shillings, Standard Chartered devra verser 77,5 millions de shillings, Equity Bank, 89,5 millions de shillings, alors que Co-op Bank et Diamond Trust Bank payeront respectivement 20 et 56 millions de shillings d’amendes.

Les 5 banques sont accusées de ne pas avoir signalé d’importantes transactions en espèces, d’avoir omis de prendre des mesures de vigilance vis-à-vis de la clientèle et de ne pas disposer des pièces justificatives nécessaires pour les grandes transactions.

Elles ont eu 14 jours pour soumettre des plans d’action qui renforceraient les cadres des banques en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC / FT).

Fin mai, les autorités kényanes avaient annoncé des enquêtes contre 10 institutions financières soupçonnées d’avoir manipulé des fonds détournés au NYS.

Au total, près de 68 millions d’euros auraient été détournés au sein de cette institution de formation des jeunes. Plusieurs responsables de cette organisation ont déjà été interpellés dans le cadre de cette affaire.

« CBK a examiné la réponse de chaque banque à l’évaluation de la pénalité et a conclu que les soumissions n’étaient pas suffisantes pour modifier les conclusions des enquêtes et les pénalités imposées. En conséquence, CBK a imposé les pénalités telles qu’elles ont été évaluées », a déclaré le régulateur dans un communiqué de presse, cité samedi par les médias.

Dans la même catégorie