APS PLUS DE 147 MILLIARDS DE FRANCS CFA ALLOUÉS AU MINISTÈRE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES EN 2022 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COMADE effectue sa rentrée politique AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les Eléphants basketteurs dominent les Guinéens (80-69) APS OMICRON : L’OMS RECOMMANDE L’AMÉLIORATION DE LA SURVEILLANCE SANITAIRE APS AÏSSATA TALL SALL SOUHAITE ’’LA POURSUITE ET L’APPROFONDISSEMENT’’ DE LA COOPÉRATION AVEC LA CHINE APS ABDOULAYE DAOUDA DIALLO : ’’LA RESTAURATION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE N’AURA PAS D’INCIDENCE MAJEURE SUR LA LFI 2022’’ APS LIGUE 1 : NDIAMBOUR TENUE EN ÉCHEC PAR GORÉE (1-1) APS YOUSSOU NDOUR INVITE LES ETATS AFRICAINS À DAVANTAGE SOUTENIR LEURS AGENCES DE PRESSE PUBLIQUES APS OUVERTURE D’UNE RENCONTRE BILATÉRALE ENTRE LE SÉNÉGAL ET LA CHINE APS DES ARBITRES EN SÉMINAIRE DE RENFORCEMENT DE CAPACITÉS, DÉBUT DÉCEMBRE

Football/Forfait en Coupe de la Caf: le Gabon risque gros


  21 Octobre      75        Société (36957),

   

Libreville, 21 Octobre (AGP) – Sans avoir trouvé de joker pour remplacer Mangasport en Coupe de la Caf après son renoncement à y prendre part, le Gabon se retrouve dans une situation assez inconfortable avec le spectre d’une sanction à venir.

Situation rocambolesque que celle dans laquelle se trouve actuellement le football gabonais, habitué à ce genre de tragi-comédie sur la scène continentale. Déjà fragilisé par un coefficient qui ne lui octroie que deux places en compétition des clubs africains, le Gabon peut en effet perdre gros bien que la Confédération africaine de football (Caf) pourrait se montrer très flexible et clémente au sujet des sanctions en raison d’un contexte sanitaire mondial tout à fait particulier et qui pousse de ce fait à l’extrême prudence au regard du nombre de victimes déjà recensés.

C’est ce couloir dont a semble-t-il, emprunter le directoire du club de Mangasport, en décidant de renoncer à sa campagne en Coupe de la Confédération africaine de football (Caf) bien que le réel motif demeure les restrictions gouvernementales en ce qui concerne notamment la pratique des activités sportives. Une interdiction devenue bien trop longue et qui a complètement chamboulé le calendrier de préparation du club basé à Moanda. Lequel a donc jugé utile de déclarer forfait. Et, c’est tout à fait logique. Une compétition de cette envergure ne peut se préparer en un mois. Il en va aussi de la santé des joueurs dont les organismes sont restés longtemps inactifs, faute d’entrainements à forte intensité.

Une décision on l’imagine bien difficile à prendre pour un club habitué aux joutes continentales mais qui place cependant le Gabon dans une posture délicate. Puisqu’aucun joker devant faire office de remplaçant à Mangasport n’a été trouvé avant la date butoir du 20 octobre. Comme on pouvait bien évidemment s’y attendre, tous les clubs sondés ont joué la carte de la prudence. Mais pas que. La vérité c’est qu’aucun club gabonais à l’heure actuelle, ne peut prendre le courage de s’engager en coupe africaine en raison de la situation financière de ces entités sportives. Et même ceux qui auraient pu prendre le risque de préfinancer cette aventure, ont certainement dû s’y résoudre vu le peu de soutien (financier) du côté du ministère des sports. Le feuilleton du Centre Mberie Sportif (CMS) est encore là pour nous le rappeler.

Dans la même catégorie