AIP Anémie et infections respiratoires, causes principales de morbidité à Dimbokro (directeur CHR) AIP Les meilleurs élèves de l’IEP de Songon récompensés AIP Les joueurs de l’équipe nationale malgache élevés au rang de chevaliers AIP Le Mouvement « Tous Debout avec Mabri » mobilise à Abobo AIP Érosion côtière : Les habitants du quartier des pêcheurs de Lahou Kpanda appellent à l’aide AIP Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié AIP La 11è édition du tournoi de football pour les minimes s’ouvre bientôt à Bangolo AIP Le maire de tabou soutient les AGR des femmes de la tribu Tépo sud AIP Des actions de lutte contre la Dengue annoncées dans la commune d’Abobo NAN Breaking the Barriers Against Adoption of Traditional Medicine

Forum économique sur l’Afrique: Le Sénégal appelle le secteur privé de l’Europe de l’Est et Centrale à investir dans le continent africain


   

Rabat, 22 avr. 2015 -(MAP)- Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, M. Mankeur Ndiaye, a appelé le secteurs privé des pays d’Europe de l’Est et Centrale à investir en Afrique, un continent qui enregistre une croissance économique appréciable.

Intervenant mardi à Katowice (280 km au sud de la Pologne) lors du Forum économique sur l’Afrique, organisé en marge du Congrès économique européen dont le Sénégal est l’invité d’honneur, M. Ndiaye a relevé que l’Afrique a attiré une part non négligeable des flux des investissements directs étrangers (IDE), avec une progression de 4 pc du montant global en 2013.
« En termes relatifs, ces performances restent cependant modestes par rapport aux autres régions du monde comme l’Asie, même si la tendance au titre de l’année 2015 est encourageante, ce qui offre de réelles perspectives d’investissement en Afrique aux entreprises de l’Europe centrale en général et de la Pologne, en particulier », a-t-il souligné.
Le ministre a cité ensuite le Sénégal, un pays qui offre de réelles opportunités d’affaires aux investisseurs potentiels dans l’agro-industrie, les nouvelles technologies, le textile, la pêche et l’aquaculture, les mines et le tourisme.
Evoquant les relations polono-sénégalaises, M. Ndiaye a indiqué que le gouvernement du Sénégal a soumis, pour examen, à la Pologne, un projet d’accord bilatéral portant sur la promotion et la protection réciproque des investissements.
« Je suis convaincu que la mise en œuvre de cet instrument juridique encouragera davantage d’investissements polonais au Sénégal, en particulier dans un contexte où notre pays vient d’élaborer le Plan Sénégal Emergent », qui est « un ambitieux programme d’investissements porteur d’espérance pour notre pays et son peuple, visant l’émergence à l’horizon 2035 », a-t-il dit.
Plusieurs membres du gouvernement polonais ont, tour-à-tour, pris la parole pour expliquer la politique de la Pologne en faveur de l’encouragement des investissements en Afrique. La vice-ministre polonaise des Affaires étrangères, Katarzyna Kacperczyk, a annoncé, dans ce contexte, que la Pologne compte porter à 16 le nombre de ses ambassades en Afrique contre 10 actuellement avec des bureaux de commerce, le but étant de donner un nouvel élan aux échanges commerciaux polono-africains.
Des dizaines de chef d’Entreprises africains et polonais, des ministres et des ambassadeurs prennent part à ce Forum. Le Maroc est représenté par l’ambassadeur du Royaume à Varsovie, M. Younès Tijani. Les débats de la journée du mardi ont été dominés par les nouvelles opportunités d’affaires en Afrique.

AK—ES.
MR.
MAP 220843 GMT avr 2015

Dans la même catégorie