MAP Gitex Africa: L’Afrique peut devenir la prochaine Silicon Valley (gouverneur de l’Etat de Lagos) MAP Signature d’un mémorandum d’entente pour la construction au Maroc de la 1ère Gigafactory d’Afrique MAP Afrique du Sud : Plaidoyer contre la prolifération des armes à feu illégales MAP Tunisie : la société civile appelle à la protection des migrants face à la multiplication d’agressions MAP Macky Sall: Le gouvernement prendra toutes les dispositions pour « une élection présidentielle démocratique, paisible, libre et transparente » MAP Cyclisme : Cinq coureurs marocains au 19e Tour international du Cameroun MAP Le Zimbabwe organise des élections générales le 23 août (Président) MAP Sommet extraordinaire de la région des Grands Lacs, du 3 au 6 juin à Luanda MAP Sénégal: Début à Dakar du Dialogue politique national censé apaiser le climat dans le pays ANP Niger : l’AFD injecte environ 16 milliards de FCFA dans deux projets de sécurité alimentaire et de promotion de la paix

Foundiougne : plus de 600 productrices maraîchères bénéficient d’un réseau d’irrigation moderne


  20 Mars      7        Agriculture (3752),

 

Toubacouta, 20 mars (APS) – Le Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS) a mis à la disposition de plus de 600 productrices maraîchères du département de Foundiougne un réseau d’irrigation moderne par aspersion destiné à améliorer leurs rendements agricoles, a constaté, lundi, l’APS.

‘’Les femmes qui s’activent dans le maraîchage au niveau de cet espace travaillaient dans des conditions très difficiles. Le système des eaux était manuel avec les puits », a expliqué Aïda Guèye Ndiaye, spécialiste sauvegarde et genre au PARIIS.

Elle s’exprimait au cours d’une visite dans plusieurs localités du département de Foundiougne où intervient le projet PARIIS.

‘’Les femmes déversaient l’eau dans des bassins pour arroser les plantations de tomates, d’oignons, de pommes de terre, entre autres’’, a-t-elle ajouté.

‘’Nous voulons, à travers ce dispositif, accroître le rythme et la qualité des investissements dans l’agriculture irriguée sur la base d’une approche participative et systémique de résolution des problèmes et de développement de solutions adaptées », a-t-elle expliqué.

‘’C’est une réponse assez adéquate par rapport à une contrainte majeure de notre agriculture qui est l’accès à l’eau, en permettant à ces dames d’avoir accès à la ressource, mais également à une solution d’irrigation’’, a-t-elle encore soutenu.

Selon elle, ‘’ce réseau d’irrigation par aspersion alimenté par pompage solaire a fortement révolutionné le travail des femmes qui s’activent dans le maraîchage, dans les localités de Toubacouta, de Keur Samba Guèye et de Keur Aly Guèye, dans le département de Foundiougne ».

‘’Ce réseau d’irrigation est présent sur une vingtaine d’hectares répartis entre neuf sites qui se trouvent dans une zone rurale marquée par des activités agricoles et maraîchères », a-t-elle précisé.

Mme Ndiaye a indiqué que les autorités sont engagées pour assurer une bonne appropriation de ce système, mais aussi une pérennisation de l’investissement.

Le sous-préfet de l’arrondissement de Toubacouta, Amath Saiko Ly, a loué les mérites du PARIIS, relevant qu’il a permis aux femmes d’accéder à l’eau, ‘’une difficulté majeure dans la zone. »

‘’Les femmes ont mis en place des mécanismes pour arroser leurs périmètres maraîchers. Et dans le Niombato, les femmes sont les principales actrices de développement », a ajouté M. Ly.

Dans la même catégorie