AIP Des prescripteurs et utilisateurs formés à une bonne utilisation des produits agro-pharmaceutiques AIP Inauguration des locaux de la direction régionale de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté de Daloa AIP Plus de 4500 tables-bancs et 1500 kits scolaires remis aux écoles de la région du N’zi AIP Les élèves participent massivement à l’opération grand ménage à Madinani AIP Les écoles de Prikro célèbrent la 25è journée nationale de l’hygiène et de la salubrité AIP Une école de jeunes filles veut promouvoir le vivre ensemble et la paix à Bingerville GNA GES assures public of safety ahead of re-opening of schools GNA Chiefs and Queen mothers of Nadowli-Kaleo congratulate Bagbin GNA More communities get mechanised boreholes GNA Beyin-Nzulezo Tourist Receptive Facility Commissioned

FOURNITURE D’EAU : UNE AMÉLIORATION NOTÉE DANS SEPT QUARTIERS DE THIÈS (RESPONSABLE SEN’EAU)


  28 Décembre      11        Environnement/Eaux/Forêts (2390),

   

Thiès, 28 déc (APS) – Des travaux de maillage de réseau réalisés pendant le week-end dernier ont permis d’améliorer la fourniture d’eau dans sept quartiers de la ville de Thiès, a indiqué lundi le délégué régional de la SEN’EAU, Toumboulou Cissé.

’’Sept quartiers ont vu leur réseau amélioré, avec les travaux de vendredi et samedi’’, a déclaré à l’APS, le directeur régional de SEN’EAU, pour les départements de Thiès et Tivaouane.

Les quartiers Cité Malick Sy, Thiès None, Zone industrielle, Sapco, Route de Dakar 2, Grand Standing, une partie de Som sont concernés par ce nouveau renforcement de réseau, a-t-il noté.

Selon le responsable, le travail a consisté à faire la jonction entre les réseaux des quartiers bien desservis et ceux faiblement desservis, et à recourir au besoin à un forage pour ‘’équilibrer les débits, (et) faire en sorte que tout le monde ait de l’eau dans certaines tranches horaires’’.

’’Il y en a qui doivent se lever tard dans la nuit pour avoir de l’eau et d’autres qui ont de l’eau H 24’’, a-t-il dit, relevant que grâce à ce dispositif, certains quartiers comme Malick Sy ont de l’eau pendant toute la journée.

’’Parfois, il peut y avoir baisse de tension ou manque d’eau aux heures de pointe, entre 8 heures et 10 heures’’, a-t-il noté, disant avoir reçu ces derniers jours, beaucoup de ‘’lettres de félicitation’’ et de messages de satisfactions de la part d’usagers.

Pour lui, cette normalisation se poursuivra tant qu’il n’y aura pas de panne sur le réseau.

En dépit des travaux, il subsiste toujours des zones déficitaires, comme Keur Massamba Guèye, Mbour1, Mbour 2, Mbour 3 et Mbour 4, Sud Stade, a-t-il reconnu.

Des ‘’poches de résistance’’ persistent dans de quartier à la sortie vers Tivaouane et vers Mbour, a dit le directeur régional de SEN’EAU, assurant que le problème sera ‘’définitivement réglé’’ avec la fin des travaux de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS 3).

Entre temps, cinq forages devront être réalisés pour s’ajouter aux cinq mis sur pied depuis 2015, annonce-t-il. L’un de ces ouvrages, prévu à la sortie de la Cité ouvrière, pourra alimenter Médina Fall, Kawsara Fall, Ballabey et renforcer la production, en attendant KMS 3, a-t-il dit.

La société ‘’ne va pas attendre’’ et va ‘’chercher des solutions pour soulager les populations’’, a assuré M. Cissé.

Selon lui, une combinaison d’actions avait permis, ces dernières années, d’améliorer la fourniture d’eau dans 12 quartiers de Thiès. Ces efforts se sont traduits en termes de réalisation de forages, de renouvellement de canalisation, d’installation de groupes électrogènes et, plus récemment, de maillage de réseau.

L’Etat a mis en place des groupes électrogènes qui donnent à Thiès une ‘’autonomie énergétique de plus de 95% pour assurer le fonctionnement de ses forages, même en temps de coupure’’, a-t-il dit.

Evoquant une ‘’augmentation substantielle’’ de la production, qui en trois ans, est passée de 1,2 à 1,6 million de mètres-cube, il a noté : ’’Aujourd’hui, il ne serait pas exagéré de dire qu’on est entre 85% et 90% de couverture’’.

Ces améliorations restent toutefois insuffisantes, vu la ’’démographie galopante’’ qui entraîne des besoins qui augmentent constamment. Il indique continuer à recevoir des multitudes de demandes de raccordements.

Dans la même catégorie