GNA Apostle Addei Jnr calls for workable measures for peace in the December Polls GNA Vivo Energy demonstrates the need for continuous safety improvement GNA Shortage of blood hits Effia-Nkwanta Blood Bank ANP La construction de la cimenterie permet de désenclaver la Commune de Kao (Encadré 3) ANP Humanitaire : Des donateurs mobilisent plus de 942 milliards de francs CFA au profit du Sahel ANP La cimenterie de « Kao, une valeur ajoutée à l’économie de plus de 270 milliards de FCFA (Encadré 2) ANP Tahoua : 3 projets dont deux routes et une cimenterie pour plus de 285 milliards de FCFA lancés (2ème lead) ANP Ouverture à Diffa d’un atelier de validation de deux études réalisées par la FAO AIP Les journalistes de la presse étrangère en Côte d’Ivoire inquiets pour leur sécurité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le chef d’état-major appelle à une armée apte à sécuriser les populations et leurs biens

G5 Sahel : le Tchad annonce des renforts militaires


  7 Octobre      20        Militaire (302), Securité (1658),

   

N’Djamena, 07/10/2020 (MAP) – Le Tchad mobilisera un deuxième contingent militaire d’environ 1.000 soldats pour renforcer l’action de la force conjointe du G5 Sahel contre le terrorisme, a annoncé le ministre tchadien des Affaires étrangères, Amine Abba Sidick.

Les soldats tchadiens seront déployés dans les régions des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso pour intensifier la lutte contre le terrorisme dans la région, a indiqué le chef de la diplomatie tchadienne, cité par le journal local « Al-Wihda ».

« Bien que la situation au Lac Tchad ne soit pas suffisamment stable, le maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, président de la République, chef suprême des armées, nous a instruit de faire engager ce bataillon au fuseau centre pour l’opération de SAMA II. À cet égard, je viens vous annoncer solennellement l’engagement du deuxième bataillon tchadien de la force conjointe du G5 Sahel au fuseau centre », a déclaré le ministre.

Initialement prévu l’année dernière, l’envoi de ce contingent militaire avait été retardé en raison de l’engagement de l’armée tchadienne au lac Tchad qui connait des attentats fréquents perpétrés par le groupe terroriste Boko Haram.

« Le ministre délégué à la présidence chargé des armées et des anciens combattants et des victimes de guerre a été instruit pour peaufiner les détails logistiques avec les partenaires », a poursuivi le responsable.

Selon lui, « pris individuellement, aucun de nos États ne peut vaincre le terrorisme. C’est pourquoi, le Tchad est convaincu que la mutualisation de nos efforts reste la seule option pour combattre le terrorisme dans notre espace communautaire. »

Dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel, le Tchad compte déjà un premier contingent de 750 soldats déployé dans la région.

Dans la même catégorie