APS PLUS DE 147 MILLIARDS DE FRANCS CFA ALLOUÉS AU MINISTÈRE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES EN 2022 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COMADE effectue sa rentrée politique AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les Eléphants basketteurs dominent les Guinéens (80-69) APS OMICRON : L’OMS RECOMMANDE L’AMÉLIORATION DE LA SURVEILLANCE SANITAIRE APS AÏSSATA TALL SALL SOUHAITE ’’LA POURSUITE ET L’APPROFONDISSEMENT’’ DE LA COOPÉRATION AVEC LA CHINE APS ABDOULAYE DAOUDA DIALLO : ’’LA RESTAURATION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE N’AURA PAS D’INCIDENCE MAJEURE SUR LA LFI 2022’’ APS LIGUE 1 : NDIAMBOUR TENUE EN ÉCHEC PAR GORÉE (1-1) APS YOUSSOU NDOUR INVITE LES ETATS AFRICAINS À DAVANTAGE SOUTENIR LEURS AGENCES DE PRESSE PUBLIQUES APS OUVERTURE D’UNE RENCONTRE BILATÉRALE ENTRE LE SÉNÉGAL ET LA CHINE APS DES ARBITRES EN SÉMINAIRE DE RENFORCEMENT DE CAPACITÉS, DÉBUT DÉCEMBRE

Gabon : Ali Bongo Ondimba instruit le Premier ministre de dialoguer avec les confessions religieuses


  26 Octobre      68        Religion (867),

   

Libreville, 26 Octobre (AGP) – Le Gouvernement va engager un dialogue avec les responsables des confessions religieuses du pays, pour préparer de manière concertée la réouverture des lieux de culte, le 30 octobre prochain, date fixée par le Gouvernement. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a donné ce lundi à Libreville ces instructions au Premier ministre, Rose Christiane Ossouka, au cours d’une séance travail au palais présidentiel consacrée sur la question.

Pour le président de la République, la priorité demeure la protection sanitaire des populations face à cette pandémie qui continue à faire des ravages à travers le monde. A cet effet, il a instruit le Premier ministre de rencontrer les responsables des confessions religieuses afin d’affiner le protocole sanitaire pour préserver au mieux la santé des fidèles et des célébrants.

«Dans la perspective de la réouverture ce vendredi 30 octobre des lieux de culte au Gabon, j’ai donné instruction au Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda au Gouvernement de rencontrer les responsables des confessions religieuses présentes sur le territoire afin d’en affiner, de manière concertée et dans un esprit constructif, le protocole sanitaire», a écrit le président gabonais sur sa page Facebook.

«Je suis le garant de la liberté de culte au Gabon, mais également de la protection de la santé des Gabonais. C’est cet équilibre que j’entends préserver», a ajouté Ali Bongo Ondimba.

Au cours de cette réunion, les questions relatives à la seconde phase d’allègement des mesures restrictives, annoncées le 16 octobre dernier dans le cadre de la riposte contre la Covid-19, ont fait l’objet des échanges entre le chef de l’Etat et ses hôtes. Notamment l’ouverture des lieux de culte, des restaurants et l’autorisation des rassemblements portés à 30 personnes au plus. Ces mesures prenant effet dès le 30 octobre prochain, le Chef du gouvernement est venu faire un point de situation au président de la République sur les modalités y relatives.

Outre Rose Christiane Ossouka Raponda, cette rencontre a vu la présence des ministres de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, celui de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong et des proches collaborateurs du chef de l’Etat.

Cette réunion se tient dans un contexte marqué par la résistance des confessions religieuses qui ont décidé de reprendre leurs activités le 25 octobre écoulé et l’intransigeance du gouvernement qui a fixé la date du 30 octobre prochain. Ainsi donc, pour empêcher les fidèles d’accéder aux lieux de culte tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays le Gouvernement a déployé le dimanche 25 octobre les forces de sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Cette journée s’est soldée par la célébration des cultes à l’extérieur à certains endroits. Sauf à la paroisse Saint Charles Lwanga d’Oyem au nord du pays, où la procession conduite par l’Evêque Jean Vincent Ondo Eyene en direction du lieu de culte avec la bénédiction, a été stoppée par les forces de police nationale.

D’où, les instructions données par le président de la République au Chef du gouvernement de dialoguer avec les confessions religieuses pour une réouverture des lieux de culte le 30 octobre 2020 est bien accueilli. Ce, dans le but d’apporter l’apaisement.

Dans la même catégorie