ANG Defesa/Ministro diz que o ponto fraco das Forças Armadas é gestão dos recursos humanos ANG Moçambique/UE pede investigação a alegações “extremamente chocantes” da AI ANG Justiça/LGDH exige adoção de medidas para pôr fim às práticas que põe em causa a paz social GNA Human activities along White Volta contributed to flooding – Engineer GNA NPP’s good works will win the December elections – DCE GNA COVID-19: MTN Ghana Foundation supports two hospitals in UER GNA Don’t abandon your books, GES Director urges BECE graduates GNA Government called to amend Tax Avoidance Law GNA Airport will impact the local economy- Togbe Afede Inforpress Beto Dias dá o pontapé de partida nos concertos ‘online’ da SCM a favor de autores e artistas

Gabon: Deux blessés graves dans un accident de la circulation aux Trois quartiers


  15 Juillet      7        Divers (858),

   

Libreville, le 15 Juillet (AGP)- Un accident de la circulation s’est produit ce mardi 14 juillet en début d’après-midi aux trois quartiers, dans le 1er arrondissement de Libreville, faisant deux blessés graves. Il s’agit d’un véhicule de marque Toyota Corolla immatriculé CM 455-AA à usage de taxi, qui est entré en collision avec une autre voiture de même gabarit proche d’un virage. Le deuxième véhicule n’étant plus sur les lieux lors de notre passage.
Cet accident d’une rare violence, a occasionné des dégâts matériels et corporels non négligeables. En effet, les deux voitures ont été fortement endommagées après le terrible choc. Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, en revanche, les deux conducteurs ont été grièvement blessés, et pris aussitôt en charges par une ambulance médicalisée du Samu social Gabonais qui les a évacués de toute urgence.

Le seul passager qui se trouvait à bord du taxi s’en est tiré indemne, ont affirmé des témoins qui se sont vite mobilisés pour porter secours aux victimes. «Pour l’heure nous ne pouvons pas établir les responsabilités dans cet accident. On va monter un procès-verbal après avoir bouclé l’enquête», a confié une source policière sur place en reconstituant les faits.

L’un des proches du taximan non identifié s’est effondré en larmes face à la triste réalité. «Je suis mort, c’est le véhicule avec lequel je travaille», a-t-il regretté.

Dans la même catégorie