GNA Don’t undermine the COVID protocols GNA GNCCI establishes credit union to support businesses GNA Ghanaians are appreciative of President Akufo-Addo’s achievements- CVM GNA New National decentralisation policy and strategy to promote downward accountability and economic development GNA NADMO, police probe death of Ghanaian juvenile players AIP Côte d’Ivoire –AIP/Des journées de valorisation de l’agriculture pour faire revivre la coupe nationale du progrès (Présidente AVA) AIP Côte d’Ivoire –AIP/ Le ministre de l’Agriculture rend hommage aux producteurs de Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des kits scolaires offerts une école franco-arabe à Grand-Bassam APS FILIÈRE MIL : LE SUCCÈS D’UNE ASSOCIATION SÉNÉGALAISE INSPIRE D’AUTRES PAYS APS MACKY SALL INVITE LE SECTEUR PRIVÉ À INVESTIR DANS LA FILIÈRE LAIT

Gabon:  Fermeture de 8 cliniques privées en situation irrégulière à Libreville et ses environs


  30 Janvier      74        Santé (7374),

   

Libreville, 30 Janvier (AGP) – Les responsables du ministère de la Santé ont procédé, mardi, à la fermeture de huit (8) cliniques privées reprochées de pratiquer la médecine au Gabon dans l’illégalité et sans autorisation, a-t-on appris de sources autorisées.

En mettant à exécution la décision de fermer ces 8 cliniques situées dans la commune de Libreville et ses environs, les autorités sanitaires gabonaises sont passées de la parole à l’acte. Au nombre de celles-ci, on cite, entre autres, la clinique GDA, ONG/Médecins, Clinique Médicale Multimed, Cabinet Médical +, etc.

La fermeture desdites cliniques, qui vient à point nommé au regard des errements observés dans la pratique de la médecine par les tenants desdites structures sanitaires, à l’origine parfois des faits divers et autres auxquels sont confrontés plusieurs familles, s’inscrit dans le cadre de la série d’inspections de terrain initiée par le ministre d’État à la Santé, la Protection sociale et la Solidarité nationale, Denise Mekam’ne.

Il ne s’agit pas de faire fermer les cliniques et autres cabinets de Santé uniquement via cette opération. Elle vise par contre l’accompagnement des structures de santé privées et l’optimisation du système de santé gabonais. Lequel système est entaché par l’irrégularité de certaines cliniques privées et l’irresponsabilité de leurs propriétaires.

Elle (opération de contrôle) est conduite par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. La présence des responsables du Parquet et des agents de la Police judiciaire est à relever. L’opération qui se déroule à Libreville se poursuivra à l’intérieur du pays.

Dans la même catégorie