ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Gabon: Il se donne la mort par pendaison après avoir violé une mineure à Okondja


  20 Novembre      56        Société (34416),

   

Libreville, 20 Novembre (AGP) – Le corps sans vie d’Arsène, un agent de la main d’œuvre en service à la représentation du cadastre à Okondja, le chef-lieu du département de la Sébé Brikolo dans le Haut-Ogooué (Sud-est), a été retrouvé pendu à un arbre, le mercredi 18 novembre écoulé au quartier Okondja 2. Selon certaines indiscrétions, il se serait donné la mort après avoir violé une mineure de 17 ans le lundi 16 novembre dernier.

La découverte macabre s’est produite dans la journée du mercredi 18 novembre écoulé aux environs de 16 heures (locale), lorsque les jeunes du quartier Okondja 2 vont, comme à d’habitude, jouer au ballon. Grande sera leur surprise de constater que les mouches ont envahi les environs. Ce sont ces mouches qui vont réveiller la curiosité des jeunes. En se rapprochant, ils découvriront le corps sans vie d’Arsène pendu à un arbre.

Selon certaines indiscrétions, le viol sur une mineure atteinte de démence serait à l’origine de son suicide.

Une source proche de la famille a révélé, sous anonymat, que «Nous nous sommes rendu compte que notre fille était enceinte et nous lui avons posé la question de savoir qui était à l’origine de sa grossesse. C’est ainsi qu’elle va citer le suicidaire Arsène et un certain Akouango. C’est comme ça que nous avons décidé d’aller porter plainte à la brigade de la gendarmerie d’Okondja. Informé de la plainte, Arsène a pris la fuite depuis quelques jours. Et ce n’est que mercredi qu’on apprend qu’il est mort».

Selon plusieurs commentaires sur place, le défunt se serait pendu le lundi 16 novembre dernier, au regard de l’état de décomposition du corps. Et la forte pluie qui s’est abattue sur Okondja le mercredi dans la nuit a facilité cette décomposition. Le corps a été décroché jeudi matin. Le second présumé violeur, Akouango, est en ce moment en garde à vue à la brigade d’Okondja. L’enquête suit son cours pour départager les responsabilités.

Dans la même catégorie