ANG Bancada Parlamentar de PAIGC promete mover queixa contra mesa da ANP ATOP SANTE DES MERES ET DES ENFANTS DU TOGO : L’ONG « COURSIER D’HOPITAL INTERNATIONAL » SIGNE UN PARTENARIAT AVEC L’ATBEF ATOP LA PRESIDENTE DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE DU BENIN ET L’AMBASSADEUR DU SENEGAL AU TOGO CHEZ LE PREMIER MINISTRE ATOP EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : UNE CONFERENCE DEBAT MARQUE LA CELEBRATION APS PLAIDOYER DE MAIRES POUR PLUS DE MOYENS DE LUTTE CONTRE LES FEUX DE BROUSSE APS LE SYNTTAS DÉCRÈTE 72 HEURES DE GRÈVE RENOUVELABLES APS COVID-19 : LANCEMENT DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPONSE À L’INFODÉMIE SUR LE CONTINENT APS LE COORDONNATEUR DE L’UVS PRÔNE UNE POLITIQUE GLOBALE D’USAGE DU NUMÉRIQUE AIP L’extinction de la télévision analogique démarre à partir du 1er janvier 2021 AIP Save the children présente son plan opérationnel 2020 sur l’éducation des OEV à Bondoukou

Gabon: Il se donne la mort par pendaison après avoir violé une mineure à Okondja


  20 Novembre      12        Société (25534),

   

Libreville, 20 Novembre (AGP) – Le corps sans vie d’Arsène, un agent de la main d’œuvre en service à la représentation du cadastre à Okondja, le chef-lieu du département de la Sébé Brikolo dans le Haut-Ogooué (Sud-est), a été retrouvé pendu à un arbre, le mercredi 18 novembre écoulé au quartier Okondja 2. Selon certaines indiscrétions, il se serait donné la mort après avoir violé une mineure de 17 ans le lundi 16 novembre dernier.

La découverte macabre s’est produite dans la journée du mercredi 18 novembre écoulé aux environs de 16 heures (locale), lorsque les jeunes du quartier Okondja 2 vont, comme à d’habitude, jouer au ballon. Grande sera leur surprise de constater que les mouches ont envahi les environs. Ce sont ces mouches qui vont réveiller la curiosité des jeunes. En se rapprochant, ils découvriront le corps sans vie d’Arsène pendu à un arbre.

Selon certaines indiscrétions, le viol sur une mineure atteinte de démence serait à l’origine de son suicide.

Une source proche de la famille a révélé, sous anonymat, que «Nous nous sommes rendu compte que notre fille était enceinte et nous lui avons posé la question de savoir qui était à l’origine de sa grossesse. C’est ainsi qu’elle va citer le suicidaire Arsène et un certain Akouango. C’est comme ça que nous avons décidé d’aller porter plainte à la brigade de la gendarmerie d’Okondja. Informé de la plainte, Arsène a pris la fuite depuis quelques jours. Et ce n’est que mercredi qu’on apprend qu’il est mort».

Selon plusieurs commentaires sur place, le défunt se serait pendu le lundi 16 novembre dernier, au regard de l’état de décomposition du corps. Et la forte pluie qui s’est abattue sur Okondja le mercredi dans la nuit a facilité cette décomposition. Le corps a été décroché jeudi matin. Le second présumé violeur, Akouango, est en ce moment en garde à vue à la brigade d’Okondja. L’enquête suit son cours pour départager les responsabilités.

Dans la même catégorie