AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : des patrouilles régulières de police pour faire respecter le couvre-feu à Sikensi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La communauté libanaise de Daloa appuie la lutte contre le COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : 10 millions de FCFA de la MUGEF-CI en soutien aux agents de santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-9 : Un don de kits sanitaires et de vivres aux acteurs de la culture ACAP Les Forces de défense et de sécurité centrafricaines se lancent aux combats contre le coronavirus ACAP Suspension de recrutement et de reversement des assistants à l’Université de Bangui ACAP La MINUSCA soutient le gouvernement dans ses actions de lutte contre le COVID-19 ACAP Annonce d’un 10ème cas du COVID19 En Centrafrique APS CAN À 24 : DIOMANSY KAMARA INVITE LE ETATS À S’ORIENTER VERS LA CO-ORGANISATION APS COVID-19 : UN MÉDECIN-COLONEL SOULIGNE L’URGENCE D’ARRÊTER LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE

Gabon : La BAD a investi plus de 762 millions d’euros dans divers projets (vice-président de la banque)


  14 Septembre      52        Economie (8173), Finance (426),

   

Libreville, 14/09/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) a investi 500 milliards de francs CFA (plus de 762 millions d’euros) au Gabon dans divers projets, a déclaré, vendredi à Libreville, le vice-président de la BAD, Khaled Shérif.

A l’issue d’une audience que lui a accordée le président gabonais Ali Bongo Ondimba, M. Sherif a souligné que la BAD « accompagne le Gabon dans son vaste programme de diversification de son économie. Elle a actuellement investi 500 milliards de francs CFA dans divers projets », indique un communiqué de la présidence gabonaise.

La Banque africaine pour le développement est prête « à aller plus loin dans son partenariat avec le gouvernement gabonais », a-t-il dit, saluant les efforts réalisés et les réformes entreprises par l’Etat gabonais depuis plusieurs mois en matière de finances.

Plusieurs accords de prêt ont été signés entre la BAD et le Gabon, notamment en 2018 pour soutenir le Plan de relance de l’économie gabonaise, adopté par le gouvernement pour moderniser et diversifier son économie après la récession provoquée par la chute des prix du pétrole.

L’objectif est de permettre au pays d’assurer une transition permettant de passer d’un modèle de croissance basé sur les hydrocarbures et les investissements publics, à une croissance plus diversifiée, inclusive, tirée par le secteur privé et créatrice d’emplois.

Dans la même catégorie