GNA Inter Allies coach optimistic about survival in GPL GNA NSA sends goodwill messages to Black Satellites GNA MoYS believes Ghana can clinch 2021 CAF U-20 AFCON trophy GNA Dacosta’s strike denies Inter Allies win GNA Majority Leader warns: No breach of protocol on SONA Day GNA UER loses two health workers to COVID-19 GNA Let’s take good care of ourselves-GRNMA GNA Cereal output, import must rise in Low-Income Food Deficit Countries AIB Burkina : Eddie Komboïgo déclare être fidèle à ses propositions de paix et de relance économique AIB Le CILSS mobilise 20 milliards FCFA pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (secrétaire exécutif)

Gabon: La cinquième législature du Sénat comptera 67 Sénateurs


  26 Janvier      17        Politique (15653), Société (29509),

   

Libreville, 26 Janvier (AGP) – En plus des 52 sénateurs qui seront élus, 15 autres seront nommés par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, conformément à la révision constitutionnelle adoptée en décembre 2020. C’est qui ressort du projet d’ordonnance approuvé en Conseil des ministres vendredi à Libreville.

«Les dispositions du présent projet d’ordonnance fixe le nombre de Sénateurs élus à cinquante-deux (52) et celui des Sénateurs nommés à quinze (15), soit un total de soixante-sept (67) Sénateurs rééligibles et reconductibles, avec un mandat d’une durée de six (6) ans», a annoncé le porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre qui rendait public le communiqué final du Conseil des ministres.

Outre le nombre des sénateurs élus et nommés, le projet de texte détermine également les critères de nomination des sénateurs par le président de la République.

«Le texte prévoit que les Sénateurs nommés sont désignés par décret du président de la République parmi les personnalités ayant honoré le service de l’Etat, âgées de quarante (40) ans révolus, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant frappées d’aucun cas d’incapacité par la loi», a-t-elle dit.

Aussi, le porte-parole du gouvernement a-t-elle fait savoir que ledit projet de texte fixe également les indemnités des sénateurs, les modalités et conditions de leur élection ainsi que le régime des inéligibilités, des incompatibilités, des interdictions et de la déchéance.

A titre de rappel, la révision constitutionnelle, adoptée par le parlement en décembre 2020, autorise le président de la République à nommer une partie des sénateurs, en plus des 52 qui seront élus à l’issue des élections sénatoriales le 30 janvier et le 6 février prochains.

Dans la même catégorie