AIP Présidentielle 2020: La coordination RHDP de Gbêkê 2 lance la précampagne du candidat Alassane Ouattara AIP Une campagne contre la poliomyélite lancée à Béoumi APS INONDATIONS : 1.903 MÉNAGES SINISTRÉS DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU APS AGRICULTURE : MACKY SALL DIT ÊTRE SATISFAIT DE L’ÉTAT DES CULTURES AGP Mamou/Présidentielle: Début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs AGP Kindia/Présidentielle : 66 commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs AGP Boké/Présidentielle: L’Union pour le Développement de Kakandé dit ‘’Oui’’ au Chef de l’Etat. AGP Matam/Présidentielle: Réunion du Comité Inter-Parti pour la distribution des cartes d’électeurs. AGP ootball/Binationaux : La FIFA permet à certains joueurs de jouer pour leurs pays d’origine.

Gabon : La décision de la réouverture des lieux de culte toujours attendue


  14 Août      39        Société (22829),

   

Libreville, 14 Août (AGP) – Pour prévenir toute mauvaise chute de leur foi, les fidèles des églises et mosquée du Gabon continuent d’appeler à la réouverture des lieux de culte, endroits sacrés de prière où ils scellent la communion avec Dieu. Ces temples spirituels, sources directes de bénédictions et d’entretien de leur vie spirituelle, de l’élévation de l’esprit par la prière qu’ils adressent à l’Être Suprême.

Selon une observation générale, la fermeture des lieux de culte depuis mi-mars de l’année en cours, a eu «une influence négative sur la vie chrétienne ou musulmane et a même déstabilisé la vie sociale des leaders religieux qui sont nourris par le temple». Le cas d’un pasteur qui a été obligé de libérer son loyer faute de paiement pour aller aménager un espace dans le temple dont il est aussi locataire.

Il y a un mois et un jour, le ministre d’Etat à l’Intérieur, Lambert Noël Matha, avait promis, lors d’une rencontre avec les leaders religieux à Libreville, de rendre compte au Premier ministre, Chef du gouvernement de leurs échanges. «Nous avons présenté ce qui nous chagrine et nous frustre au ministre d’Etat», a affirmé un pasteur ajoutant que «nous avons donc eu des débats et le ministre d’Etat va présenter tout cela au Premier ministre». Le ministre d’Etat de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a prévenu le 2 juillet qu’ «aucun lieu de culte n’est autorisé à rouvrir. Toute attitude contraire expose son ou leurs auteurs aux affres de la loi».

«Plutôt que de maintenir les églises et mosquées fermées qui représentent une importante sources de bénédictions et de victoire dans les combats pour ces fidèles, le gouvernement devrait trouver des solutions», pense un homme d’église.

Pour lui, la solution passe principalement par la prise de toutes les précautions (endroit dégagé et éclairé, port d’un masque, des gants et de protections adaptés, etc.) face au risque du coronavirus, débuté en Chine à Wuhan fin 2019 et paralyse toute une planète. Tout en agissant avec prudence.

Malgré l’assouplissement de certaines mesures restrictives liées à la propagation du virus, églises et mosquées sont demeurées fermées. Dans une déclaration très médiatisée, les leaders des églises pentecôtistes et charismatiques avaient annoncé, le 2 juillet dernier, leur intention de rouvrir les lieux de culte, en dénonçant une injustice. Vivement que soit trouvé un équilibre entre le respect des mesures barrières et la reprise des activités ecclésiastiques pour le bien de tous.

Dans la même catégorie