MAP ONU : décès de l’ambassadeur de la Guinée à New York des suites de la Covid-19 MAP L’intervention pacifique à El Guergarat démontre l’importance de développer la recherche sur la question du Sahara pour faire face aux mensonges du « polisario » (Boussouf) APS PLUS DE 19 MILLIARDS POUR LE BUDGET 2021 DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE APS CAF : CRÉATION D’UN COMITÉ NATIONAL DE SOUTIEN À ME AUGUSTIN SENGHOR AIP Réunions statutaires et célébration du 20 ème anniversaire du GIABA AIP COVID-19: Vingt et un nouveaux cas de contamination ce lundi 30 novembre AIP Covid-19 : Un rapport présente les capitaux privés et les fonds en capital-risque comme des opportunités d’investissement (communiqué) ANGOP Angola: PR considera Igreja parceira para o desenvolvimento ANGOP Covid-19: Angola regista 88 recuperações e 36 novos casos GNA HUAWEI Y9a: Your ideal gaming and binge-watching device

Gabon: La disparition de Pauline Ntsam Nkizo’o défraie la chronique à Bitam


  16 Novembre      5        Société (25475),

   

Libreville, 16 Novembre (AGP) – Disparue dans la nuit du 08 au 09 octobre derniers, Pauline Ntsam Nkizo’o, une octogénaire et malvoyante, demeure introuvable en dépit des efforts titanesques déployés par le parquet du tribunal de première instance d’Oyem, la capitale provinciale du Woleu-Ntem (Nord), et les unités de police judiciaire du département du Ntem mobilisées pour les enquêtes et les recherches.

Les espoirs des bitamois de retrouver cette femme de 80 ans vivante diminuent chaque jour qui passe. Plus d’un mois après son enlèvement dont les circonstances jusqu’à ce jour demeurent non élucidées

Plus d’un mois après la disparition de Pauline Ntsam Nkizo’o, plusieurs interrogations taraudent actuellement les esprits des bitamois qui se demandent où peut-elle se retrouver? S’agirait-il d’un enlèvement ou d’un règlement de comptes? Autant de questions qui restent sans réponse.

Selon certains témoignages, la dame était casanière pour cause de son état de malvoyante, ajouté au poids de son âge. La plus grande inquiétude est de savoir si cette octogénaire serait en mesure de supporter les actes négatifs de ce supposé enlèvement.

A ce jour, le couple d’expatriés qui assurait sa garde a déjà été interpellé par l’antenne de police judiciaire de la ville de Bitam pour des besoins d’enquête dont les conclusions permettront à la population du Woleu-Ntem de mieux comprendre ce qui s’est réellement passé cette nuit du 08 au 09 octobre dernier au quartier Mveze.

Ghislain Kandy, substitut du procureur du tribunal de première instance d’Oyem sur les lieux de l’enlèvement pour tenter d’avoir plus de réponses, mais en vain. L’enquête suit son cours.

Dans la même catégorie