MAP Clôture à Abidjan du Salon des collectivités territoriales : le stand du Maroc primé «Meilleur stand» MAP Le Nigeria et l’UNICEF signent un protocole de transfert pour protéger les enfants rencontrés lors d’opérations militaires MAP Présidentielle au Nigeria: Des milliers de partisans de Peter Obi défilent à Lagos MAP Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud MAP Abidjan : séance de travail sur le projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody MAP Burkina: Damiba appelle les militaires à « revenir à la raison » MAP Election présidentielle au Nigeria: Quatre candidats s’engagent pour la « paix » civile GNA Justice system to be more robust, dependable, and acceptable – Chief Justice GNA The pact with Rabat is in Force- Head of Spanish Diplomacy GNA ECG extends weekend working hours over prepayment challenge

Gabon: La disparition de Pauline Ntsam Nkizo’o défraie la chronique à Bitam


  16 Novembre      69        Société (39867),

   

Libreville, 16 Novembre (AGP) – Disparue dans la nuit du 08 au 09 octobre derniers, Pauline Ntsam Nkizo’o, une octogénaire et malvoyante, demeure introuvable en dépit des efforts titanesques déployés par le parquet du tribunal de première instance d’Oyem, la capitale provinciale du Woleu-Ntem (Nord), et les unités de police judiciaire du département du Ntem mobilisées pour les enquêtes et les recherches.

Les espoirs des bitamois de retrouver cette femme de 80 ans vivante diminuent chaque jour qui passe. Plus d’un mois après son enlèvement dont les circonstances jusqu’à ce jour demeurent non élucidées

Plus d’un mois après la disparition de Pauline Ntsam Nkizo’o, plusieurs interrogations taraudent actuellement les esprits des bitamois qui se demandent où peut-elle se retrouver? S’agirait-il d’un enlèvement ou d’un règlement de comptes? Autant de questions qui restent sans réponse.

Selon certains témoignages, la dame était casanière pour cause de son état de malvoyante, ajouté au poids de son âge. La plus grande inquiétude est de savoir si cette octogénaire serait en mesure de supporter les actes négatifs de ce supposé enlèvement.

A ce jour, le couple d’expatriés qui assurait sa garde a déjà été interpellé par l’antenne de police judiciaire de la ville de Bitam pour des besoins d’enquête dont les conclusions permettront à la population du Woleu-Ntem de mieux comprendre ce qui s’est réellement passé cette nuit du 08 au 09 octobre dernier au quartier Mveze.

Ghislain Kandy, substitut du procureur du tribunal de première instance d’Oyem sur les lieux de l’enlèvement pour tenter d’avoir plus de réponses, mais en vain. L’enquête suit son cours.

Dans la même catégorie