ANG Brexit/Acordo de Saída deve ser concretizado e não renegociado – Bruxelas ANG Eleição na FFGB/Paulo Mendonça desiste da corrida à presidência da organização ANG Covid-19/OMS vai disponibilizar 120 milhões de testes rápidos para países pobres ANG Luta contra raiva/ Direcção Geral de Veterinária apela a população para vacinar seus animais de estimação ANG EUA/Supremo e Covid-19 no centro do primeiro debate entre Biden e Trump ANG Cooperação/Novo embaixador de Portugal reitera o empenho do seu país para aprofundar a cooperação entre os dois países ANG Eleição na FFGB/ Porta-voz do candidato Fernando Tavares acusa Comité Executivo cessante de usurpação de competências ANP Le Chef de l’Etat reçoit les lettres d’accréditation de huit nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Construction anarchique: Le MLCU renforce les capacités de la brigade d’investigation et de contrôle urbain AIP Côte d’Ivoire-AIP / Grève à Ecobanck Côte d’Ivoire : la direction de la banque invite personnel à poursuivre les négociations

Gabon : La relance de l’économie de la CEMAC à l’ordre du jour du conseil des ministres de l’UEAC


  12 Août      8        Economie (9777),

   

Libreville, 12 Août (AGP) – Les travaux de la 35ème session du Conseil des ministres de l’Union de l’économie de l’Afrique centrale (UEAC) qui se sont tenu le lundi 10 août écoulé par visioconférence, avaient comme sujet à l’ordre du jour l’avenir de l’économie de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac)

 

Présidé par le ministre camerounais de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, ce Conseil des ministres de l’UEAC avait précisément pour but de plancher sur le fonctionnement de la communauté; le financement de la Taxe communautaire d’intégration (TIC) et les mesures alternatives de financement de la CEMAC.

Lesquelles mesures devraient s’articuler sur plusieurs point notamment l’accélération des réformes structurelles pour une croissance durable; la consolidation de la viabilité des finances publiques et la résilience des économies face aux chocs.

Le développement du secteur privé, comme moteur de la relance économique, le parachèvement de l’intégration régionale, la construction d’un marché commun et l’accélération de la mise en œuvre des projets intégrateurs n’étaient pas en reste

Le Président de la Commission de la CEMAC n’a pas manqué de rappeler la gravité de la situation « sans précédent » que connaît la communauté.

Selon le Pr. Daniel Ona Ondo, la crise sanitaire a gommé «les acquis de redressement sur les trois dernières années et la CEMAC va replonger dans la récession avec une contraction du PIB de l’ordre de 4 à 6%». D’où la nécessité de définir les orientations et les mesures de relance à l’échelle régionale.

Le ministre Camerounais de l’Economie a, quant à lui, invité ses collègues à une réflexion nourrie sur les différentes affaires à l’étude. Il s’agit de la réforme du dispositif de surveillance multilatérale initiée depuis 2017, la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire et l’harmonisation des titres et tarifs de séjour en zone CEMAC.

Dans la même catégorie