APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Gabon : L’Arcep en guerre contre la fraude des appels internationaux à la simbox


  3 Février      44        Innovation (317), Téchnologie (909),

   

Rabat, 03 fév. 2016 (MAP) – L’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) au Gabon a engagé une ‘’opération coup de poing’’ contre la fraude à la Simbox, un système de piratage qui fait apparaître, via internet, les appels en provenance de l’étranger comme des appels locaux.

Depuis plusieurs mois, les systèmes nationaux de géo-localisation décèlent l’existence, à Libreville et à Port-Gentil, la capitale économique du pays, d’un contournement des communications internationales entrant au Gabon, explique l’Arcep.

Les analyses des statistiques liées aux appels provenant de l’étranger, menées avec l’assistance des forces de police et le concours de partenaires techniques, montrent effectivement une tendance significative à la baisse des communications internationales, précise-t-on.

Les opérations de contrôle ont permis l’arrestation en flagrant délit de plusieurs personnes de diverses nationalités, rapporte mercredi le quotidien +L’Union+, relevant que ce phénomène, derrière lequel se trouve un vaste réseau aux ramifications internationales, a déjà fait perdre plusieurs milliards de Fcfa à l’Etat et aux opérateurs de téléphonie mobile.

Selon un technicien de l’Arcep, cité par la publication, la fraude s’opère à l’aide d’un matériel très sophistiqué non déclaré et clandestinement installé au Gabon, qui permet, avec la complicité d’associés situés à l’étranger, le détournement permanent des appels téléphoniques internationaux entrants.

Les communications détournées empruntent des ‘’chemins’’ inconnus de l’Arcep et des opérateurs téléphoniques locaux, a-t-il expliquant, ajoutant que ces appels sont orientés vers des logiciels connectés à Internet pour être ensuite distribués en tant qu’appels nationaux, occasionnant des pertes financières énormes aux opérateurs locaux, mais aussi à l’Etat en termes de redevances et TVA.

Cette activité génère en revanche des revenus très consistants aux personnes physiques et morales qui la pratiquent, souligne-t-on.

SI—BI.

Dans la même catégorie