GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Gabon : L’Arcep en guerre contre la fraude des appels internationaux à la simbox


  3 Février      51        Innovation (320), Téchnologie (949),

   

Rabat, 03 fév. 2016 (MAP) – L’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) au Gabon a engagé une ‘’opération coup de poing’’ contre la fraude à la Simbox, un système de piratage qui fait apparaître, via internet, les appels en provenance de l’étranger comme des appels locaux.

Depuis plusieurs mois, les systèmes nationaux de géo-localisation décèlent l’existence, à Libreville et à Port-Gentil, la capitale économique du pays, d’un contournement des communications internationales entrant au Gabon, explique l’Arcep.

Les analyses des statistiques liées aux appels provenant de l’étranger, menées avec l’assistance des forces de police et le concours de partenaires techniques, montrent effectivement une tendance significative à la baisse des communications internationales, précise-t-on.

Les opérations de contrôle ont permis l’arrestation en flagrant délit de plusieurs personnes de diverses nationalités, rapporte mercredi le quotidien +L’Union+, relevant que ce phénomène, derrière lequel se trouve un vaste réseau aux ramifications internationales, a déjà fait perdre plusieurs milliards de Fcfa à l’Etat et aux opérateurs de téléphonie mobile.

Selon un technicien de l’Arcep, cité par la publication, la fraude s’opère à l’aide d’un matériel très sophistiqué non déclaré et clandestinement installé au Gabon, qui permet, avec la complicité d’associés situés à l’étranger, le détournement permanent des appels téléphoniques internationaux entrants.

Les communications détournées empruntent des ‘’chemins’’ inconnus de l’Arcep et des opérateurs téléphoniques locaux, a-t-il expliquant, ajoutant que ces appels sont orientés vers des logiciels connectés à Internet pour être ensuite distribués en tant qu’appels nationaux, occasionnant des pertes financières énormes aux opérateurs locaux, mais aussi à l’Etat en termes de redevances et TVA.

Cette activité génère en revanche des revenus très consistants aux personnes physiques et morales qui la pratiquent, souligne-t-on.

SI—BI.

Dans la même catégorie