APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Gabon : L’Arcep en guerre contre la fraude des appels internationaux à la simbox


  3 Février      33        Innovation (317), Téchnologie (882),

   

Rabat, 03 fév. 2016 (MAP) – L’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) au Gabon a engagé une ‘’opération coup de poing’’ contre la fraude à la Simbox, un système de piratage qui fait apparaître, via internet, les appels en provenance de l’étranger comme des appels locaux.

Depuis plusieurs mois, les systèmes nationaux de géo-localisation décèlent l’existence, à Libreville et à Port-Gentil, la capitale économique du pays, d’un contournement des communications internationales entrant au Gabon, explique l’Arcep.

Les analyses des statistiques liées aux appels provenant de l’étranger, menées avec l’assistance des forces de police et le concours de partenaires techniques, montrent effectivement une tendance significative à la baisse des communications internationales, précise-t-on.

Les opérations de contrôle ont permis l’arrestation en flagrant délit de plusieurs personnes de diverses nationalités, rapporte mercredi le quotidien +L’Union+, relevant que ce phénomène, derrière lequel se trouve un vaste réseau aux ramifications internationales, a déjà fait perdre plusieurs milliards de Fcfa à l’Etat et aux opérateurs de téléphonie mobile.

Selon un technicien de l’Arcep, cité par la publication, la fraude s’opère à l’aide d’un matériel très sophistiqué non déclaré et clandestinement installé au Gabon, qui permet, avec la complicité d’associés situés à l’étranger, le détournement permanent des appels téléphoniques internationaux entrants.

Les communications détournées empruntent des ‘’chemins’’ inconnus de l’Arcep et des opérateurs téléphoniques locaux, a-t-il expliquant, ajoutant que ces appels sont orientés vers des logiciels connectés à Internet pour être ensuite distribués en tant qu’appels nationaux, occasionnant des pertes financières énormes aux opérateurs locaux, mais aussi à l’Etat en termes de redevances et TVA.

Cette activité génère en revanche des revenus très consistants aux personnes physiques et morales qui la pratiquent, souligne-t-on.

SI—BI.

Dans la même catégorie