GNA Apostle Addei Jnr calls for workable measures for peace in the December Polls GNA Vivo Energy demonstrates the need for continuous safety improvement GNA Shortage of blood hits Effia-Nkwanta Blood Bank ANP La construction de la cimenterie permet de désenclaver la Commune de Kao (Encadré 3) ANP Humanitaire : Des donateurs mobilisent plus de 942 milliards de francs CFA au profit du Sahel ANP La cimenterie de « Kao, une valeur ajoutée à l’économie de plus de 270 milliards de FCFA (Encadré 2) ANP Tahoua : 3 projets dont deux routes et une cimenterie pour plus de 285 milliards de FCFA lancés (2ème lead) ANP Ouverture à Diffa d’un atelier de validation de deux études réalisées par la FAO AIP Les journalistes de la presse étrangère en Côte d’Ivoire inquiets pour leur sécurité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le chef d’état-major appelle à une armée apte à sécuriser les populations et leurs biens

Gabon : Le Gouvernement entérine la suppression de l’ANGTI


  3 Octobre      15        Politique (12117),

   

Libreville, 03 Octobre (AGP) – Le Conseil des ministres présidé vendredi par le président de la République par visioconférence a décidé de la suppression de l’Agence nationale des grands travaux (ANGTI). C’est ce qui ressort du communiqué final qui a sanctionné cette rencontre et rendu public par le porte-parole du Gouvernement, Madeleine Berre.

Tout en décidant de mettre un terme aux activités de l’Agence nationale des Grands travaux d’infrastructures (ANGTI), le conseil des ministres a également statué sur le sort des agents qui y ont exercé.

«Le Conseil des ministres a également entériné le projet de décret portant suppression de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures (ANGTI). Les personnels agents publics permanents, concernés par cette suppression, sont remis à la disposition de leurs administrations d’origine. Ceux des agents relevant du code du travail sont soumis aux dispositions des textes en vigueur», indique le communiqué.

Créée en 2010 par la volonté du président de la République Ali Bongo Ondimba d’abord sous la dénomination de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT), elle était chargée entre autres, de mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de grands projets d’infrastructures, de veiller à la mise en œuvre du Schéma Directeur National des Infrastructures, d’assurer le contrôle technique de l’exécution des grands projets de construction, d’entretien et de réhabilitation des infrastructures de l’Etat classées prioritaires, etc. Elle deviendra ANGTI quelques années après avoir absorbé le Fonds d’entretien routier (FER), une décision vivement contestée notamment par les députés de la 11ème législature.

Confrontée à des difficultés financières dues au fait que l’Etat, seul pourvoyeur de fonds, n’arrivait plus à supporter toutes les charges au regard de la crise économique due à la baisse des cours du baril du pétrole, le tout assorti d’une mauvaise gestion, le gouvernement, à travers un plan d’actions prioritaires initié par le président de la République et présenté devant les députés en 2019 par l’ancien Premier ministre Julien Nkoghé Békalé, prévoyait déjà la suppression de l’ANGTI pour en faire tout simplement un bureau d’études.

Dans la même catégorie