MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

Gabon : le lieutenant Kelly Ondo Obiang et ses complices condamnés à 15 ans de prison et 31 millions de FCFA d’amende


  1 Juillet      172        Justice (1637), Militaire (514),

 

Libreville, 1er Juillet (AGP) – Ouvert le 18 juin dernier, le procès du lieutenant Kelly Ondo Obiang et ses complices a connu son épilogue ce jeudi 1er juillet au petit matin, avec la condamnation à 15 ans de prison ferme et 31 millions de F CFA d’amende du lieutenant Kelly Ondo Obiang et des adjudants Dimitri Nze Mekom et Bidima Manongo. Ces trois anciens agents de la Garde républicaine (leur radiation a aussi été actée par la Cour spéciale militaire) ont été reconnus coupables des délits de “vol, association de malfaiteurs, séquestration et atteinte à la sûreté de l’Etat”, pour le putsch manqué du 7 janvier 2019.

La Cour a acquitté par contre les gendarmes en faction à Gabon Télévisions au moment de l’assaut du commando, pour absence d’éléments de preuve de complicité.

Il s’agit de Guy Roger Mintsa Mi Ona, Armel Afana, Giles Yoka, Ben Mvoumbi Wora. De même pour Ralem Abel Ango qui a été aussi relaxé, car aucune charge ne pesant sur lui dans cette affaire.

Kelly Ondo Obiang et ses deux complices sont passés proche d’une condamnation à perpétuité (ce qu’avait requis le ministère public). Mais après 7 jours de procès et 11 heures d’attente du verdict final, ils s’en sortent finalement avec une peine réduite, grâce aux exceptions soulevées par leurs avocats. Emprisonnés depuis 2 ans, il leur reste 13 ans à purger.

Dans la nuit du 6 au 7 janvier 2019, un groupe d’au moins cinq militaires de la Garde républicaine (GR), sous la direction du lieutenant Kelly Ondo Obiang prenait en otage le siège de la radio et de la télévision nationale, pour y diffuser un message d’appel à un soulèvement patriotique.

À la suite de l’assaut mené par leurs frères d’armes, deux des insurgés étaient tués par balle. Et le putsch maîtrisé quelques heures après son lancement.

Dans la même catégorie