MAP Les Imams tchadiens lauréats de l’Institut Mohammed VI pour la Formation des Imams, Mourchidines et Mourchidates, honorés à N’Djamena APS LE SECTEUR PRIVÉ INVITÉ À INVESTIR DANS LA ZES DE SANDIARA APS UN MODÈLE DE RÉMUNÉRATION DES ’’BADJÉNU GOX » À L’ÉTUDE (AGENT) APS MACKY SALL À LA CÉRÉMONIE D’HOMMAGE À AMADOU GON COULIBALY APS KAFFRINE : POUR LA TABASKI, DES ACTIONS MISES EN ŒUVRE CONTRE LA COVID- 19 (MAIRE) APS THIÈS A REÇU 98% DE SES 2.500 TONNES DE SEMENCES D’ARACHIDES (DRDR) APS PODOR : 25 MILLIONS À LA À LA MUTUELLE ‘’ADAMA AÏCHA’’ APS OUROSSOGUI : L’ABATTOIR EST DANS UN ÉTAT DE DÉLABREMENT TOTAL (CHEF DU SERVICE RÉGIONAL) AIP Macky Sall et Le Drian aux obsèques de Gon Coulibaly à Abidjan AIP Des honneurs militaires rendus au Premier ministre Gon Coulibaly

Gabon : Le musicien gabonais Frédéric Gassita en concert live ce vendredi à Libreville


  15 Novembre      59        Musique (203),

   

Libreville, 14 Novembre (AGP) – Frédéric Gassita, artiste jazz, a donné une conférence de presse, ce jeudi 14 novembre 2019, dans un hôtel à Libreville, pour présenter son 3ème concert live du genre qui verra la participation des African Queen Singers, ce vendredi 15 novembre 2019, a constaté l’AGP.

Ce spectacle de Frédéric Gassita et Bantu Jazz Orchestra verra la participation des artistes féminins nationaux et internationaux dénommés «African Queen Singers». Il s’agit entre autres de : Giana Viscardi (Brésil), Chidinma Ekile (Nigéria), Vanessa Mdee (Tanzanie), Lauriane Ekondo, Mélina O et Alda (Gabon).

Le concert live est prévu pour 20 heures, les billets d’entrée sont disponibles au niveau de l’accueil de l’hôtel Nomad et oscillent entre 25.000, 50.000 et 100.000/vip francs CFA. Le public a la possibilité également d’être livré pour tous les tarifs en appelant un numéro de l’organisation de l’événement.

Musicien, pianiste, compositeur et arrangeur, Frédéric Gassita a réitéré que cet événement culturel est devenu annuel, pour faire passer le message d’unification par la musique afin d’apaiser les tensions et se faire plaisir. La particularité cette année, a-t-il précisé, c’est qu’il a un deuxième clavier pour pouvoir se concentrer rien que sur le piano.

«Aussi, j’ai intégré la notion de bigbang, un principe des orchestres américains des années 30-40-50. Car, j’étais sûr qu’en intégrant ce concept dans nos rythmes Bantu et avec le mélange de la musique occidentale, ça allait donner quelque chose de très puissant. C’est la différence avec les éditions précédentes», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a indiqué que ce 3ème rendez-vous permettra de faire connaître davantage la culture gabonaise et avec ce brassage, partager les expériences.

Corinne Mengeli, chargée en communication et relations publiques de l’artiste, a invité le public à venir vivre ce moment culturel riche et plein de surprises. Elle a rappelé que cette édition annonce un nouveau style musical de jazz du répertoire de Frédéric Gassita avec les African Queen Singers.

Au cœur de cette 3ème édition, Mélina O, artiste gabonaise, a affirmé que le concept Bantu jazz est très intéressant parce qu’on arrive à mixer la musique occidentale avec les sources africaines.

Quant à Vanessa Mdee, elle a dit être heureuse de se retrouver avec ses sœurs africaines et d’être au cœur de ce concept amené par Frédéric Gassita. «C’est toujours un plaisir pour moi de participer à ses concerts. C’est un moment particulier, sur le champ musical il y aura des surprises que vous allez découvrir», s’est-elle réjoui.

Prenant la parole à son tour, Giana Viscardi a dit qu’elle est très honorée d’être là, car elle fait beaucoup de recherches sur l’Afrique et le fait de faire partie de la culture gabonaise, l’enchante beaucoup. «C’est une immense richesse pour moi, j’espère que ça va perdurer et je suis reconnaissante d’être au Gabon. C’est un plaisir», a-t-elle dit.

Le chef d’orchestre, Paul Rouger a dit qu’il s’agit d’un moment inédit avec des artistes extraordinaires. Pour lui, ce projet très ambitieux, qui a un niveau d’exigences de Frédéric Gassita, est fondé sur un mélange de deux cultures. «On est toujours très motivé par ce projet. Pour nous, c’est un honneur d’accompagner ces voix là qui sont très profondes», a-t-il fait savoir.

Dans la même catégorie