ANP Fin à Zinder de l’atelier de sensibilisation des Médias sur la participation politique des femmes ANGOP Covid-19: Angola regista 197 novas infecções GNA Eastern Regional NABCO trainees celebrate two years of working GNA I wish you die in prison-Judge to convict who defiled his two-year-old granddaughter GNA Cocoa Management System is an innovation for smooth implementation of Cocoa Farmers’ Pension Scheme -Veep AIP Côte d’Ivoire: COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE AIP La Côte d’Ivoire et l’UE font le bilan de l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’IEP 1 d’Odienné renforce les capacités d’encadrement de ses maîtres d’application AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Président Ouattara offre une ambulance au centre de santé de Djangokro ANP La CEN-SAD se félicite de l’accord de cessez-le-feu inter-libyen

Gabon : Le point des activités du secteur agricole au Premier ministre


  18 Septembre      4        Agriculture (1616), Politique (12191),

   

Libreville, 18 Septembre (AGP)- Le conseil de cabinet, dirigé par le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, qui s’est tenu ce jeudi 17 septembre 2020 à Libreville, a été l’occasion pour le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, de faire à son tour le point sur les dossiers importants du ministère dont il a la charge.

A l’ordre du jour de cette séance, des questions liées à la sécurité alimentaire au Gabon, à l’organisation des réserves de terres agricoles, ainsi qu’à l’aménagement des centres de débarquement des pêches et centres de débarquement d’alimentation. Cette réunion de cabinet avait pour objectif, de discuter de la mise en œuvre des dossiers importants du secteur agricole, dont un bon nombre de projets sont en cours.

Selon le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, il s’est agi de discuter de l’état d’avancement de ces dossiers, qui comportent 4 points essentiels.

«Pour le département ministériel dont j’ai la charge 4 points essentiels ont été annoncés par le Premier ministre. D’abord la mise à disposition du soutien aux petits producteurs, la mobilisation de terres agricoles cadastrées dans les zones agricoles à forte productivité, la construction de 5 centres de pêche à travers le pays, l’industrialisation de la filière thonière», a-t-il relevé.

Pour Biendi Maganga Moussavou, le projet graine serait pensé comme une vision globale, à même de mettre l’agriculture gabonaise sur les bons rails. Aussi, dans cette optique, il est prévu divers axes d’appui aux agriculteurs, principalement en termes de formation et d’infrastructures.

«Actuellement nous sommes dans la phase d’infrastructures puisqu’il y a un certain nombre d’appels d’offre préparés par l’unité de gestion du projet pour pouvoir faire en sorte de construire près de 772 km de pistes agricoles, de mettre en place des centres de multiplication de semences à travers le pays, de réhabiliter l’école nationale de développement rurale pour apporter de la formation et de la structuration au secteur, d’apporter un soutien en matière de plateforme multiservice à nos agriculteurs, puisque c’est 15 plateformes multiservice qui seront aménagées à travers le pays. Ce pour pouvoir aménager des terres et faire en sorte qu’il y ait un vrai conseil agricole, un conseil scientifique aux agriculteurs», a-t-il fait savoir.

Pour revaloriser le secteur agricole fortement dépendant des pays voisins (Cameroun), le Gabon a initié depuis plusieurs années de mettre sur pied des solutions pour atténuer sa dépendance alimentaire et agricole, tout en diversifiant son économie à travers la mise en valeur du potentiel agricole du pays.

Dans la même catégorie