ANP Lutte contre le Covid 19 : Le HCR fait don du matériel sanitaire à la Région de Tahoua ANP Coronavirus : Le Maire de la ville de Niamey appelle au respect des mesures de l’isolement ANP Le Ministère de la Santé Publique du Niger met en garde contre l’automédication à la Chloroquine ANP Des bonnes volontés se manifestent contre le COVID 19 au Niger, où 77 cas pour 4 décès sont enregistrés AGP Guinée-Coronavirus : Le cas de Labé porte à 31, le nombre de cas confirmés de Covid-19 APS LA REPRISE DES ENSEIGNEMENTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES REPORTÉE AU 4 MAI AIP Le nombre de malades de COVID 19 en Côte d’Ivoire passe à 190 avec 11 nouveaux cas (Ministre) AIP COVID 19: Mariatou Koné distribue des kits hygiéniques et des vivres à des communes et ONG AIP COVID19: Au total 473 personnes interpellées pour non respect du couvre-feu APS DES PERSONNALITÉS DU FOOTBALL CONTINUENT DE RENDRE HOMMAGE À PAPE DIOUF

GABON : Le PRODECE expliqué aux populations d’Oyem


  12 Décembre      20        Emploi (199),

   

Libreville, 12 Décembre (AGP) – Le Directeur général de l’Office national de l’emploi (ONE), Hans Landry Ivala,  a édifié, mardi à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem (nord), les autorités locales, les responsables administratifs et les opérateurs économiques, sur les atouts du «Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité» (PRODECE).

«Le PRODECE est un projet gouvernemental initié avec l’appui de la Banque Mondiale et qui vise notamment l’employabilité des jeunes. Il était pour nous de bon aloi de rencontrer les autorités locales et les opérateurs économiques pour leur présenter le projet avant janvier 2019, où nous allons revenir pour rencontrer les jeunes susceptibles de bénéficier dudit projet», a déclaré le Dg de l’ONE.

Pendant plusieurs heures, Hans Landry Ivala a donné à l’assistance des informations et des explications nécessaires sur le but, le contenu et les objectifs dudit  Projet qui, selon lui, vise à former pendant 5 ans 6500 jeunes, dont 3000 déscolarisés et sans qualification, au travers des dispositifs permettant de donner aux jeunes, sans métier, une qualification.

Selon M. Ivala, le but du projet est de susciter l’engouement dans l’opinion et de détecter les bonnes volontés, du fait que les jeunes doivent aller jusqu’au bout de leur formation, qui a nécessité énormément de moyens financiers de la part de l’Etat gabonais.

Le projet en lui-même est une réponse du gouvernement au problème du chômage des jeunes. Financé à 100%  à hauteur de plus de 57 milliards de francs CFA par la Banque Mondiale, en faveur des jeunes déscolarisés de 16 à  24 ans et ceux scolarisés (diplômés)  de 16 à 34 ans, il s’articule autour de trois composantes : la composante extension des offres de formation dans les secteurs de croissance clé de l’économie gabonaise, le programme de développement de l’employabilité des jeunes et le renforcement des capacités institutionnelles à même d’exécuter les différents dispositifs que l’on construit notamment au niveau de l’ONE et de l’Agence nationale de promotion d’investissements (ANPI).

Lancé le 1er janvier 2017 pour s’achever le 31 décembre 2021 (soit 5 ans), le PRODECE offre des formations allant de 6 à 24 mois.

Dans la même catégorie