ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

Gabon: Le proviseur du Lycée Adiwa de Lambaréné périt dans les eaux de l’Ogooué au pont Isaac


  18 Août      28        Société (23209),

   

Libreville, 18 Août (AGP) – Le proviseur du lycée Monseigneur Jean Baptiste Adiwa de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), Nicaise Bourobou, a péri, ce mardi, dans un accident de la circulation au pont Isaac alors qu’il était dans les préparatifs du baccalauréat session 2019-2020 prévu se dérouler dans quelques heures dans le pays, a appris l’AGP d’une source judiciaire.

Selon la source, l’accident s’est produit au niveau du pont d’Isaac, dans le 2e arrondissement de la commune de Lambaréné lorsqu’il a brusquement perdu le contrôle de son véhicule. Difficile pour le moment d’établir les causes de cet accident mortel, ni le nombre exacte des occupants du véhicule accidenté. Mais ceux qui l’auraient aperçu avant le drame affirment que le défunt avait avec lui ses deux enfants aussi candidats au baccalauréat.

Néanmoins, l’information a été confirmée par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Lambaréné qui a dépêché ses éléments sur place pour la reconstitution des faits.

Le véhicule de marque Prado, dont l’immatriculation n’a pas été communiquée, a d’abord percuté les gardes fous sur le pont avant d’effectuer un plongeon mortel dans l’Ogooué.

Dès l’annonce de la nouvelle, quelques bandeaux ont accouru sur la scène du drame, certains filmant l’endroit à l’aide de leurs smartphones. Des cris et le chagrin étaient les mots les mieux partagés.

Il s’agit apparemment d’un endroit accidentogène, affirme la source, qui fait état de plusieurs accidents mortels à cette même place, notant, entre autres, celui d’un ancien aide camp d’un membre du gouvernement.

Dans la même catégorie