AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Gabon : Odome Andome présente officiellement son livre “Femmes noires Francophones”


  22 Décembre      18        Arts & Cultures (1386), Livres (140),

   

Libreville, 22 Décembre (AGP) – Les amoureux de la littérature se sont retrouvés le lundi 21 décembre 2020 autour de l’auteure gabonaise Odome Angone. Elle s’est exprimée à cœur ouvert lors de la présentation officielle de son livre Femmes Noires Francophones paru aux éditions Hermann en Novembre 2020 à Paris.

La littérature gabonaise a reçu un nouveau-né le lundi 21 décembre. Il s’agit de la présentation officielle de l’ouvrage «Femmes Noires Francophones» de l’auteure gabonaise Odome Angone.

Divisé en cinq chapitres, le livre d’Odome Angone est le récit d’une vie, et d’une prise de position sur la féminité, le racisme, le deuil. La première partie, intitulée «Le ventre du patriarche», est une hymne à la féminité, à la fécondité. La deuxième parte «Expérience personnelle», est la confession de l’auteure à son public, dix ans après la perte de son époux. C’est une thérapie. Suivi de «L’amour et le point de la race», où elle évoque la question du racisme. Enfin, «Je ne suis pas une femme noire», est la partie où l’auteure prend position sur la question de la féminité où la notion de genre se laisse lire. Avant de finir son livre avec une synthèse.

Pour madame Essongue, professeur à l’Université Omar Bongo, Odome Angone «est d’une originalité de l’écriture où l’on retrouve une hybridité générique. Elle a la forme balzacienne. Elle se laisse lire, car elle est son propre objet d’étude. Depuis 2012 que je connais Odome Angone, je trouve du plaisir à lire ses œuvres. Elle est d’un génie littéraire qui vous transporte à la lecture de ses écrits», a-t-elle souligné.

En prenant la parole à son tour, Odome Angone a remercié la présence du public venu nombreux. En l’occurrence son père, il est l’une de ses sources d’inspiration car il a beaucoup marqué sa vie dans son enfance. «J’ai été élevée dans la rigueur, mon père était enseignant et directeur de mon école. Je n’avais pas droit à l’erreur. Je suis le résultat de cette rigueur. Ce roman que je présente aujourd’hui est une thérapie pour moi. Dix ans après la mort de mon mari, j’arrive enfin à ouvrir mon cœur et parler de cette expérience douloureuse qui a marquée ma vie à jamais. L’écriture était pour moi une thérapie. Je parle aussi de la femme, sa place dans la société. Il y a chez-moi un refus d’assignation, car il y a autant de modèles de femmes. Il faut que l’on démontre au monde que nous sommes diverses et variées. J’invite le public à me lire et découvrir la femme africaine que je suis», a-t-elle conclu.

Pour rappel, Odome Angone est une gabonaise en résidence professionnelle à Dakar (Sénégal). Docteure en philologie espagnole, elle est enseignante-chercheure à l’Université Cheikh Anta Diop et membre du comité scientifique de la Fondation F.A. pour la Culture et le Leadership. Ses travaux portent sur les identités-frontières, les nouveaux formats de l’habiter contemporain et les espaces sans lieu(x).

Dans la même catégorie