MAP Tour du Sahel de cyclisme (4è étape) : le Maroc confirme sa suprématie MAP Elections au Nigeria: L’INEC teste l’identification biométrique MAP Présidentielle au Liberia: George Weah investi par son parti pour un second mandat APS le Sénégal remporte le CHAN MAP Nigeria: Trois morts dans l’effondrement d’un immeuble à Abuja APS Kédougou : Le village de Bandafassi à l’heure du Festival des minorités ethniques APS Modernisation de l’agriculture: Macky Sall lance un programme de 85 milliards de FCFA APS Cancers: La subvention de la chimiothérapie a augmenté de 500 millions francs CFA en 2023 (officiel) APS Plus de 4000 tonnes de graines d’arachide collectées par la SONACOS dans la zone de Kaolack (DG) MAP Un médecin de l’OMS libéré dans le nord du Mali

Gabon: Pr Patrick Mouguiama Daouda demande une stratégie nationale de recherche au Cenarest


  28 Juillet      77        Science (487),

   

Libreville, le 28 Juillet (AGP)- Le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et du transfert des technologies, Pr Patrick Mouguiama Daouda, a demandé lundi 27 juillet à Libreville, aux praticiens du Centre national de recherche scientifique et technologiques (Cenarest), de  lui fournir assez vite une stratégie d’un plan national de développement de la recherche scientifique.

«J’attends rapidement une stratégie conçue dans le cadre d’un plan national de la recherche», a demandé le Pr Mouguiama Daouda, qui avait à ses côtés la nouvelle ministre déléguée, Carmélia Ntoutoume.

Pour lui,  les praticiens du Cenarest feront bien de se  retrouver à la faveur d’un atelier, afin  d’élaborer une stratégie plus dynamique et plus saine avec l’accompagnement des autorités gouvernementales.

«J’attends que vous me proposiez ça.  Vous vous réunissez en atelier ou en séminaire. Je ne procède pas autrement. Je pense que tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement», a-t-il ajouté.

Il rappelle  que l’élaboration de ce document reste placée dans le respect des lignes directrices et orientations définies dans la politique nationale de la recherche.

«Si  l’on ne sait pas ce qu’on va faire avec   la recherche, on ne fera pas de recherche. L’État est là pour donner  le cadre général, les lignes directrices, les orientations  mais c’est vous et l’État en tant que praticiens, qui allez   écrire la stratégie, parce que si on écrit la stratégie à votre place vous aurez du mal à vous l’approprier», a-t-il signifié.

«Vous allez écrire la stratégie dans le cadre des lignes directrices et orientations qui définissent l’ambition de la politique nationale de la recherche», a recommandé le ministre.

Quelques mois plus tôt, il  s’adressait aux enseignants chercheurs et ceux de l’Education nationale dont il a également la charge.

«De la même manière que j’ai demandé aux enseignants chercheurs d’écrire la stratégie, j’ai également formulé la même demande à l’Éducation nationale il y a 6 ou 7 mois», souligne-t-il.

Par ailleurs,  il a dit attacher du prix sur l’importance de promouvoir   la recherche sur le plan international.

Dans la même catégorie