ANP Le Ministre burkinabé des Mines et des Carrières reçu par le Président Issoufou ANP Le Président Issoufou reçoit le Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire du G5 Sahel ANP Diffa N’Glaa : 60 milliards de F CFA d’investissements dans les infrastructures ACI CONGO : QUINZE FEMMES VULNÉRABLES FORMÉES SUR DES MÉTIERS GÉNÉRATEURS DE REVENUS GNA Bawumia commissions Education Staff Development Institute at Saltpond GNA Chief of Staff inaugurates water projects in Tano North Municipality GNA PPAG ends GUSO project MAP Le leadership régional du Royaume en matière de lutte contre le changement climatique salué par un responsable nigérien MAP Les Etats-Unis réaffirment que l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara est « sérieuse, crédible et réaliste » GNA Retail campaign serving us well-Asokwa NPP Secretary

Gabon: Psychose après la mort subite de deux jeunes à Koulamoutou


  4 Septembre      21        Société (24320),

   

Libreville,  04 sept (AGP)- A Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est), la mort de deux jeunes compatriotes exerçant à l’hôpital régional Paul Moukambi crée la psychose. Toussaint Nabil Mangama, employé en qualité d’agent au service technique et Florent Likoussa, plus connu sous le patronyme de ‘’Foya’’ ont trouvé la mort dans des circonstances encore non élucidées, rapporte le correspondant local de l’AGP.

Informés des disparitions successives de Toussaint Nabil Mangama, employé en qualité d’agent au service technique et de Florent Likoussa, dans des circonstances qui restent à déterminer, les habitants de Koulamaoutou (capitale provinciale de l’Ogooué Lolo), sont dans une psychose qui gagne de plus en plus les esprits.

En effet, ils s’interrogent jusqu’aujourd’hui sur les causes exactes de leur décès sachant que les deux jeunes hommes ont été aperçus bien portant la veille, le jour même de leur mort.

Selon les informations recueillies auprès des sources bien informées, tout a commencé lorsque le jeune Mangama Toussaint a été informé de ce que son fils âgé de 9 ans et sa grand-mère seraient portés disparus au village Youlou, une banlieue de la ville de Koulamoutou.

Plongé dans un coma profond malgré leurs trouvailles sains et saufs deux jours plus tard, il est finalement décédé le 27 août. Selon une expertise médicale, il serait mort d’une affection médicale.

Au moment où le corps du jeune Mangama Nabil est déposé a la morgue de cet hôpital le 30 août, un autre jeune Florent Likoussa agent de liaison au sein de ladite structure,  sort de la garde,  transporte le personnel avant de regagner son domicile,  entre chez lui au quartier Bakele dans le premier arrondissement  de Koulamoutou.  Car, ce dernier préparait son mariage dans deux  mois selon la famille.

Alors qu’il s’apprêtait à prendre un verre pour étancher sa soif, il est subitement pris d’un malaise caractérisé par une douleur atroce et s’écroule. Evacué vers une structure sanitaire, les médecins n’ont fait que constater son décès.

Dans la même catégorie