MAP Climat: Un nouveau programme d’incubation de startups AGP Siguiri/société : Un homme de 38 ans meurt dans l’éboulement d’une carrière à Kintinian AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP Boké/économie : Adoption d’un budget communal de plus de 15 milliards GNF ACP Participation féminine à la gouvernance locale : une préoccupation du CONAFED ACP Faida Mwangila assurée du soutien de ses paires lors de son mandat à l’Onu femmes ACP Nécessité de développer autour du secteur minier d’autres secteurs primaire et tertiaire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les parents d’élèves sollicités pour le respect de l’interdiction d’utilisation des téléphones portables à l’école ACP Les sociétés minières du Katanga bientôt desservies par la ligne électrique « Inga-Kolwezi »

Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur


  27 Novembre      14        Société (27723),

   

Libreville, 26 Novembre (AGP) – 36 mois de prison ferme, c’est la peine infligée au jeune B.X lors de la première journée des audiences criminelles pour mineur, débutées le 24 novembre dernier à Port-Gentil, capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime (Ouest). Ce dernier a été inculpé pour vol avec arme apparente et placé sous mandat de dépôt depuis novembre 2018.
Après 2 ans de détention à la prison de Port-Gentil, le nommé B.X né en 2002, a été jugé et condamné à 36 mois de prison ferme, à compter de 2018, soit 12 mois de prison ferme restant.

Les faits de son inculpation remontent à 2018, où le jeune B.X âgé de 16 ans (au moment des faits), et un de ses amis ont agressé la nommée Love, à l’aide d’un couteau alors que cette dernière sortait d’un bar. Les deux bourreaux ont intimé l’ordre à la victime de leur remettre son téléphone portable. Comme cette dernière a refusé de s’exécuter, B.X n’a pas hésité de la blesser au bras pour l’obliger à lâcher son téléphone. Touchée, Love n’avait d’autres choix que de laisser tomber l’appareil. L’agresseur a rapidement saisi son butin, avant de prendre la fuite.

Appréhendé puis interrogé lors de l’enquête préliminaire, il a reconnu les faits. Détenu durant deux ans ferme sans jugement, le tribunal pour enfants statuant en matière criminelle l’a condamné à 36 mois de prison ferme, à compter de 2018. Autrement dit, il lui reste un an de prison à purger.

Rappelons que pour ces sessions criminelles pour mineur, 15 dossiers sont en cours, répartis en six délits. Notamment les cas de vol avec armes apparentes (5) ; vol avec violence(3) ; tentative de viol (2) ; viol sur personne vulnérable (1) ; coups mortels (3) et tentative de vol avec arme apparente(1). Aussi, cela fait-t-il trois ans que la session criminelle n’a pas été organisée.

Dans la même catégorie