AIP Sortie officielle du mouvement « les jeunes motivés de Zozoribougou » à Korhogo AIP Des OSC du Bounkani renforcent leurs capacités sur le concept et les outils de la redevabilité sociale AIP COVID-19: 16 nouveaux cas et 52 guéris le 22 septembre 2020 AIP La région de la Marahoué, capitale de la Côte d’Ivoire le temps d’une visite d’État APS COVID-19 : LA QUASI-TOTALITÉ DES CHEFS DE MÉNAGES APPLIQUENT AU MOINS UN GESTE BARRIÈRE (ÉTUDE) APS UN PROTOCOLE SANITAIRE ÉLEVÉ SUR LA LIGNE MARITIME ZIGUINCHOR-DAKAR (COMMANDANT) APS CASAMANCE : UN PROJET D’ÉNERGIE SOLAIRE CIBLE 21.000 FEMMES RURALES (PROMOTEURS) APS RÉMUNÉRATION SUR COPIE PRIVÉE : LA COMMISSION REMET SA DÉCISION À LA TUTELLE APS PLAIDOYER POUR ’’UN RÔLE ACTIF’’ DES FILLES ET DES FEMMES DANS LA GESTION DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES APS PERTES D’EMPLOIS, DIMINUTION DE REVENUS : LA MAJORITÉ DES MÉNAGES IMPACTÉE PAR LA CRISE SANITAIRE (ANSD)

Gabon : Une mission du Conseil économique social et environnemental dans la Nyanga


  14 Août      10        Economie (9712),

   

Libreville, 14 Août (AGP) – Une mission de collecte des besoins et d’attentes des populations locales, conduite par le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), séjourne depuis quelques jours à Tchibanga, la capitale provinciale de la Nyanga (Sud), a constaté l’AGP.

La mission se déroule de façon simultanée à travers le territoire national. Elle a pour objectif principal d’identifier les besoins et les attentes des populations dans chaque province afin d’y apporter des réponses satisfaisantes.

«Nous sommes déployés simultanément à travers le pays par notre institution, pour une mission de collecte des besoins et des attentes des populations locales où qu’elles se trouvent. Ces données vont permettre au CESE d’avoir une vision réelle des attentes de nos compatriotes, afin de répondre à leurs préoccupations», a précisé le chef de ladite mission, Mesmin Mondjo Epenit, lors d’une rencontre avec le secrétaire général de province, Idriss Célestin Nzinzi, représentant le gouverneur empêché.

M. Mesmin Mondjo Epenit et les membres de la délégation sont allés ensuite présenter leurs civilités au préfet du département de Mougoutsi; Romuald Roger Mavoungou.

«Il nous fallait tout d’abord, présenter nos civilités aux autorités locales, avant de nous déployer sur le terrain», a-t-il indiqué dans un entretien avec la presse.

Ne pouvant être sans aborder les questions d’actualité, qui figurent parmi les préoccupations des Nynois, ils ont ensemble soulevé deux points essentiels: le piteux état du réseau routier et le conflit homme-faune.

Pour tenter de sortir de cette spirale de négativité concernant la destruction des plantations par les pachydermes, le chef de cette mission a rappelé qu’un périple était déjà entrepris dans le Gabon profond, il y a quelques mois, pour écouter les populations et les responsables des services administratifs sur les dommages causés par ces pachydermes. Et qu’un rapport inhérent au fléau serait actuellement sur la table du gouvernement.

Autour des questions variées d’ordre économique, social, culturel et environnemental, l’enquête de terrain du CESE auprès des populations devrait être basée sur les différentes rubriques d’un document de sept pages. S’agissant de leur vie quotidienne.

A noter que M. Mondjo est accompagné dans cette descente de terrain d’un conseiller membre, Leticia Pamela Ilama Kombila, et chargé d’étude du premier secrétaire de cette institution, Paul Hervé Nzé Abohgé. Autant dire que ces entretiens avec les personnes cibles se déroulent dans un contexte de crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du Covid-19, le respect des mesures barrière s’impose strictement.

Dans la même catégorie