AGP Gabon : Décès de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Eloi Rahandi Chambrier à l’âge de 88 ans. AIP La correction du faible taux de déclaration de naissance permet de lutter contre l’apatridie (SG préfecture) AIP Le ministre des Sports suggère le baptême du bâtiment de la FIF du nom de Sidy Diallo AIP Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur les grandes lignes de l’annexe fiscale 2021 AIP Côte d’Ivoire Tourisme offre des kits sanitaires aux faitières AIP Bilan « satisfaisant » pour les activités de protection du parc national du mont Sangbé et la réserve naturelle du mont Nimba AIP Un chef traditionnel exhorte les autorités de Bouaflé à continuer à œuvrer pour la paix ANP ‘’Les Emirats Arabes Unis ont beaucoup de respect pour le Niger (…) un pays où je vois beaucoup de développement’’ (Diplomate) AGP COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI, 26 NOVEMBRE 2020 GNA We’re building a new Ghana that works – Veep

Gabon : Une offre de partenariat de l’ONU pour accompagner le pays au Conseil des droits de l’Homme


  17 Novembre      15        Société (25291),

   

Libreville, 17 Novembre (AGP) – Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux et chargé des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, a accordé ce mardi une entrevue à une délégation des Nations Unies conduite par Stephen Jackson, venue lui faire une offre de partenariat, pour accompagner le Gabon lors des 3 prochaines années au sein du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies.

Le mardi 17 novembre 2020 en début d’après-midi, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux et chargé des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, a accordé une entrevue au Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Gabon, Stephen Jackson et au Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le développement, Francis James.

La rencontre entre le membre du gouvernement et les représentants onusiens s’inscrivait dans le droit fil de l’élection du Gabon, en octobre dernier, en tant que membre de la Commission du Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Elle visait également à faire une offre de partenariat à la partie gabonaise, pour l’accompagner lors des 3 prochaines années au sein de la Commission onusienne.

Selon Stephen Jackson, le Gabon sera très sollicité au sein de la Commission des droits de l’Homme des Nations Unies sur les questions des droits de l’Homme que la disponibilité et l’expertise dans tous les domaines des organismes Onusiens dont l’Unesco, l’Unoca, l’Unicef, le Pnud seront d’un appui considérable.

La démarche du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et ses collaborateurs onusiens, visait aussi à solliciter les avis de la partie gabonaise non sans évoquer la perspective d’un partenariat qui reposera sur des bases certaines.

Il a également indiqué qu’il sera question, via ledit partenariat sollicité, d’œuvrer ensemble en faveur du rayonnement du Gabon au sein de ladite Commission, sur les dossiers aussi importants que sont la liberté de la presse, les droits de l’Homme, les droits des enfants et des détenus. Les représentants des Nations Unies envisagent de mettre en place un mécanisme léger, sous la forme d’un guichet unique où les propositions seront examinées, au cas où l’offre de partenariat trouverait l’assentiment du Gabon.

Durant les 3 années à venir, le Gabon sera très visible sur la scène internationale. Le pays est doté d’une expérience au sein des Nations Unies qui n’est plus à démontrer. Les progrès du pays dans les domaines variés tels que la protection de la veuve et de l’orphelin; la lutte contre les violences faites aux femmes et la protection des droits de l’Homme y seront davantage vulgarisés, ont-ils rappelé.

À la suite de l’intervention du porte-voix de la délégation Onusienne, le ministre de la Justice a tenu à remercier l’Organisation des Nations Unies pour le soutien apporté au Gabon. Elle a précisé à ses interlocuteurs que des instructions seront données aux différentes directions des Droits de l’Homme, de faire parvenir les rapports sur les questions spécifiques, pour une certaine efficacité des actions avant transmission à Genève.

Il a également été envisagé la mise en place d’une commission bipartite au sein de laquelle se tiendront les travaux, en vue de la poursuite de l’élaboration des rapports devant être transmis au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Tout comme il sera établi un programme de travail en interne, au niveau du ministère où tout sera formalisé.

L’établissement des paramètres et des modalités impliquant la Commission nationale des droits de l’Homme et le ministère de la Justice, dans le cadre d’un programme conjoint a été envisagé.

Rappelons que c’est le 13 octobre 2020 que le Gabon a été élu membre de la Commission du Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour une durée de trois (3) ans.

Dans la même catégorie