AGP Siguiri/société : Un homme de 38 ans meurt dans l’éboulement d’une carrière à Kintinian AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP Boké/économie : Adoption d’un budget communal de plus de 15 milliards GNF ACP Participation féminine à la gouvernance locale : une préoccupation du CONAFED ACP Faida Mwangila assurée du soutien de ses paires lors de son mandat à l’Onu femmes ACP Nécessité de développer autour du secteur minier d’autres secteurs primaire et tertiaire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les parents d’élèves sollicités pour le respect de l’interdiction d’utilisation des téléphones portables à l’école ACP Les sociétés minières du Katanga bientôt desservies par la ligne électrique « Inga-Kolwezi » ACP Vers le lancement des activités de la firme de fabrication et assemblage des téléphones « Okapi téléphone » en RDC

Gabon : Une partie du commissariat de Police de Mounana emportée par les flammes


  1 Décembre      7        Securité (1796),

   

Libreville, 01er Décembre (AGP)Le Commissariat de Police de la ville de Mounana, dans le département de la Lébombi-Léyou, a été victime d’un incendie, qui s’est produit le dimanche 29 novembre écoulé aux environs de 17 heures. Un court-circuit serait à l’origine de l’incident.

Une partie du Commissariat de Police de la ville de Mounana a été ravagée par les flammes. Quatre pièces, dont le poste de police, le bureau de transmissions, la brigade de roulement ont été consumées par les flammes. On déplore des dégâts matériels.

D’après le Commissaire de police de la ville de Mounana, le Capitaine Greg René Moukogho, l’incendie proviendrait d’un court-circuit.

«C’est le fruit d’un court-circuit qui est parti d’un de nos locaux et qui rapidement a embrasé trois de nos bureaux et endommagé une partie de la structure. En termes d’archives, d’armement, nous avons pu préserver la totalité», a-t-il révélé.

Selon lui, c’est grâce à l’intervention conjuguée des riverains et autres volontaires venus prêter main-forte aux agents de force de sécurité que tout le bâtiment n’a pas été touché par les flammes. En effet, les flammes ont pu être circonscrites avant l’arrivée des pompiers en provenance de la ville voisine de Moanda.

S’agissant du service, le Commissaire de la ville de Mounana a rassuré «nous continuons à venir travailler. Nous assurons un service minimum pour pouvoir recevoir les usagers, et nous essayons actuellement de voir comment faire pour réfectionner certains bureaux qui n’ont pas été touchés afin de continuer le service».

Cet incendie déclaré dans l’enceinte de ce bâtiment administratif datant de 1977 interpelle une fois de plus les pouvoirs publics sur la nécessité d’intégrer dans l’action la maintenance des équipements infrastructurels, car bon nombre de locaux administratifs, surtout à l’intérieur du pays, non pas été revus depuis des années. Afin de faire face aux incendies récurrents dans le pays, il y va également de la mise en place des casernes de pompiers, plus proches de populations.

Le Gouverneur de la province du Haut-Ogooué (Sud-est), Jacques Denis Tsanga, informé de la situation s’est rendu sur place à Mounana pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts.

Dans la même catégorie