ABP Le commissaire de Natitingou et son adjoint mutés ACP Les bons du trésor et l’appui budgétaire ont financé le déficit du trésor de 564 millions USD du 1er janvier au 06 novembre 2020 ACP Le gouvernement s’engage à développer des nouvelles approches sur la production et la consommation ACP Albert Yuma place son nouveau mandat autour de cinq piliers en faveur du tissu économique congolais ABP Les producteurs agricoles de l’Atacora et de la Donga informés des mesures gouvernementales pour leur accès aux services financiers ABP Partage d’expériences entre les femmes de Yarakèou et de Pélébina sur la lutte contre les violences basées sur le genre ABP Le pont de Djidjozoun et le démarrage des activités du lycée technique de Akokponawa devenus effectifs grâce au président Talon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des investissements de plus de 500 millions de FCFA prévus sur trois ans à Sinfra Sinfra_programme triennal AIP Côte d’Ivoire-AIP/Deux projets lancés à Songon pour résorber le déficit d’eau potable AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une mesure spéciale souhaitée pour la commercialisation du cacao de petits grainages

Gabon : Vers l’adoption au Sénat du projet de texte de l’Agence nationale de vérification et d’audit


  29 Octobre      10        Politique (13071),

   

Libreville, 29 Octobre (AGP) – Les Sénateurs ont procédé mardi à Libreville à l’audition du ministre d’Etat, en charge des Relations avec les Institutions constitutionnelles et les Autorités administratives indépendantes, Denise Mekam’ne Edzidzie, sur le projet portant ratification de l’ordonnance portant création, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale de vérification et d’Audit.

Dans son exposé, le ministre d’Etat, en charge des Relations avec les Institutions constitutionnelles a défendu ce projet de loi. Elle a fait savoir que l’Autorité Nationale de Vérification et d’Audit, est un nouvel organe qui vient en appui aux Institutions étatiques qui veillent à la bonne gestion des biens et des ressources financières publiques, ainsi qu’à une bonne évaluation des politiques publiques. Cet organe a pour mission de vérifier et d’auditer les services de l’Etat, les Collectivités locales, les organismes recevant le concours financier et matériel de l’Etat.

Pour une meilleure optimisation dans l’accomplissement de ses missions, cet organe est créé sous la forme d’une autorité administrative indépendante. Il jouit de la personnalité juridique et est doté de l’autonomie technique, administrative et financière, a-t-elle poursuivi.

Cet exposé des motifs a suscité des interrogations de la part des Sénateurs allant de la nécessité de la création de cet organe, à l’interférence entre cette nouvelle entité de contrôle et d’audit et les entités existantes telle que la Cour des comptes, l’Agence nationale d’investigation financière et l’enrichissement illicite.

En réponse, Denise Mekam’ne Edzidzie a rassuré ses interlocuteurs, indiquant qu’il n’en est rien de tout cela, vu que chaque entité a un rôle spécifique à jouer dans le cadre des missions qui sont attribuées et qui sont propres.

Les débats sur ce projet de texte se poursuivront en examen au fond avant son éventuelle adoption en séance plénière.

Dans la même catégorie