AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION APS DIOURBEL : VERS LA RÉALISATION D’UNE HUILERIE À TOCKY GARE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de digitalisation de la collecte des taxes municipales de la ville de Bouaké officiellement lancé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet sur l’auto-emploi des handicapés présenté aux responsables des organisations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre fait ses civilités au nouveau Cheick Ousmane Diakité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre de l’Agriculture encourage le groupe Nestlé pour ses efforts de recherches agricoles GNA Sarkodie jumps on Sista Afia’s ‘Sika’ single with steady bars

Gabon : Vers l’adoption au Sénat du projet de texte de l’Agence nationale de vérification et d’audit


  29 Octobre      19        Politique (17347),

   

Libreville, 29 Octobre (AGP) – Les Sénateurs ont procédé mardi à Libreville à l’audition du ministre d’Etat, en charge des Relations avec les Institutions constitutionnelles et les Autorités administratives indépendantes, Denise Mekam’ne Edzidzie, sur le projet portant ratification de l’ordonnance portant création, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale de vérification et d’Audit.

Dans son exposé, le ministre d’Etat, en charge des Relations avec les Institutions constitutionnelles a défendu ce projet de loi. Elle a fait savoir que l’Autorité Nationale de Vérification et d’Audit, est un nouvel organe qui vient en appui aux Institutions étatiques qui veillent à la bonne gestion des biens et des ressources financières publiques, ainsi qu’à une bonne évaluation des politiques publiques. Cet organe a pour mission de vérifier et d’auditer les services de l’Etat, les Collectivités locales, les organismes recevant le concours financier et matériel de l’Etat.

Pour une meilleure optimisation dans l’accomplissement de ses missions, cet organe est créé sous la forme d’une autorité administrative indépendante. Il jouit de la personnalité juridique et est doté de l’autonomie technique, administrative et financière, a-t-elle poursuivi.

Cet exposé des motifs a suscité des interrogations de la part des Sénateurs allant de la nécessité de la création de cet organe, à l’interférence entre cette nouvelle entité de contrôle et d’audit et les entités existantes telle que la Cour des comptes, l’Agence nationale d’investigation financière et l’enrichissement illicite.

En réponse, Denise Mekam’ne Edzidzie a rassuré ses interlocuteurs, indiquant qu’il n’en est rien de tout cela, vu que chaque entité a un rôle spécifique à jouer dans le cadre des missions qui sont attribuées et qui sont propres.

Les débats sur ce projet de texte se poursuivront en examen au fond avant son éventuelle adoption en séance plénière.

Dans la même catégorie