AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

Gabon/Audit de la dette intérieure de l’Etat : seuls les dossiers examinés par la Task force présidentielle seront pris en compte


  15 Octobre      12        Economie (10074),

   

Libreville, 15 Octobre (AGP) – Dans un communiqué parvenu ce jeudi à l’AGP, la présidence de la République gabonaise a indiqué que dans le cadre de règlement de la dette intérieure de l’Etat aux entreprises, seuls les dossiers examinés par la Task force présidentielle seront pris en compte. 

«La Présidence de la République Gabonaise rappelle qu’aucun dossier de paiement ne sera pris en compte en dehors de ceux examinés par la Task force présidentielle. Tout autre interlocuteur, quel qu’il soit, n’a aucune qualité, ni compétence pour intervenir en ce domaine», indique le communiqué, rappelant aux entreprises concernées par cette opération qu’en vertu de l’arrêté N°006/PR en date du 20 juin 2020 instituant la Task force présidentielle sur la dette intérieure, cette dernière c’est-à-dire la Task force présidentielle est l’unique instance habilitée.

La présidence de la République, à travers cette communication, a tenu à rappeler que depuis le 8 septembre 2020, la Task force pour le règlement de la dette intérieure travaille à la vérification du fichier de la dette et s’assure de l’effectivité des travaux commandés par l’État.

Pour la première institution du pays, «cette démarche de contrôle et de conformité vise à garantir une gestion active de la dette intérieure et à redynamiser l’activité économique».

A noter que selon les premières conclusions, environ 241 milliards de francs CFA ont été annulés sur 370 milliards audités.

Dans la même catégorie