GNA Let’s own 2020 Population and Housing Census GNA ‘Avoid electioneering violence’- Kwahumanhene to the youth GNA African youth optimistic about the Continent’s future – survey GNA GJA President cautions journalists against false information GNA NBSSI and Cocoa Life empowers youth in cocoa communities GNA Public urged to report unprofessional acts of health staff GNA MTN FA Cup: Hearts cruise into Round of 32, Kotoko stunned GNA Results of MTN FA Cup matches played over the weekend MAP Le rôle clé du Maroc en Afrique mis en avant sur la chaîne sud-africaine Enca News AIP Ly Ramata invite les candidates au concours à être des modèles

Gabon/Baccalauréat 2019 : Un démarrage comme sur des roulettes


  26 Juin      8        Société (15194),

   

Libreville, 25 Juin (AGP) – Les épreuves écrites d’Education physique et sportive (EPS) et de Sciences économiques ont ouvert le bal du Baccalauréat 2019, ce mardi 25 juin à travers le pays. A Libreville particulièrement, aucun incident majeur n’a été signalé.

Les épreuves écrites du Baccalauréat 2019 ont démarré ce mardi à travers le pays. Le Sport à l’écrit a ouvert le bal en matinée, avant les Sciences économiques en après-midi, pour les séries B uniquement.

Candidats et examinateurs ont répondu présents à ce rendez-vous. Hormis de rares absences observées ici et là. C’est en tout cas le constat qui se dégage de la ronde effectuée ce mardi matin dans les Centres de composition de Libreville et ses environs.

Au lycée technique national Omar Bongo (LTNOB) d’Owendo, l’ambiance était studieuse au moment de notre passage sur les lieux à 9h. Les responsables des six Centres qui y sont logés ont rassuré du bon déroulement des épreuves. Un peu partout sur le site, des policiers en tenue et en civile dissuadaient de toute intrusion malveillante.

Côté candidats, les plus rapides commençaient déjà à sortir des salles. Le cas d’Annick Mourou, de la filière ACC, qui a dit avoir eu affaire à «une épreuve facile». La même quiétude régnait du côté du complexe Jean Hilaire Aubame de Nzeng-Ayong. Là-bas, l’on s’est également voulu rassurant. «On a enregistré aucun cas de maladie, de fraude ou d’insécurité pour l’instant», ont indiqué les présidents des deux Centres de composition.

Il faut dire que l’établissement n’a reçu qu’une petite centaine de candidats pour le Sport à l’écrit. C’est plutôt ce mercredi 26 juin que «les choses sérieuses» vont débuter, avec une affluence maximale des candidats. Toutes les séries sont en effet attendues ce jour pour les épreuves de Philosophie et de Français.

C’est dans cette optique que la présidente du Centre de composition du lycée Nicole Nzaou Rekati, a tenu, une fois les élèves partis, une réunion avec les siens (surveillants, agents de santé, agents de sécurité, psychologues, etc.). Le but : «leur rappeler les consignes de rigueur et de ponctualité dont ils doivent faire montre».

Dans la même catégorie