AIP La Fondation LONACI offre un logement à la sage-femme de Fodio AIP Resocialisation de 100 jeunes vulnérables au centre de service civique de Bimbresso AIP Présidentielle 2020: La CEI satisfaite de l’affluence pour le retrait des cartes d’électeurs à Adiaké AIP Des femmes de Sepingo sensibilisées sur le processus électoral, la citoyenneté et la paix AIP Un atelier sur l’intégration des structures islamiques d’éducation dans le système national à Katiola AIP La population de Sapli-Sepingo invitée à la préservation des biens publics AIP La prudence de mise dans les dépenses pour éviter un endettement au conseil régional du Kabadougou AIP Présidentielle 2020: Les CEGEL de Port-Bouët mises en mission pour la victoire de Ouattara AIP Lancement des travaux de bitumage de trois sous-préfectures dans le Sud-comoé AIP La cellule régionale d’intégration des écoles islamiques de l’Agnéby-Tiassa renforce ses capacités

Gabon/Coupes africaines des clubs: le sort déjà scellé pour Bouenguidi Sport et Mangasport?


  5 Octobre      11        Sport (4373),

   

Libreville, 05 Octobre (AGP) – Les deux clubs gabonais qualifiés en compétition africaine des clubs n’ont juste que là pas encore débuté proprement leur préparation à deux mois du début des épreuves en raison des restrictions gouvernementales, interdisant toute pratique d’activités sportives.

Nul besoin d’être devin pour affirmer sans ambages que les aventures respectives des deux représentants gabonais en compétition africaine des clubs ne seront guère faciles au regard du contexte actuel. Rien ou presque n’est pour le moment fait pour qu’on assiste une nouvelle fois à une énième déconvenue des clubs gabonais sur la scène continentale. L’échec est donc d’ores et déjà perceptible. Reste à savoir sous quelle forme.

Déjà fragilisés par sept bons mois d’inactivités en raison de la suspension du National-Foot suite à l’avènement de la pandémie de Covid-19, Bouenguidi Sport et Mangasport doivent également se soumettre au silence, pour le moins surprenant, du ministre des Sports, lequel ne s’est toujours pas prononcé sur l’étrange situation que vivent ces deux formations, alors que l’on approche inexorablement vers le mois de novembre. Date marquant le début des hostilités, en ce qui concernent notamment les rencontres barrages en Ligue des Champions et Coupe de la Caf.

Avec le maintien jusqu’alors des mesures restrictives gouvernementales, interdisant la pratique des activités sportives, malgré une tendance baissière de la pandémie du Covid-19 sur le sol gabonais, les états-majors des deux clubs concernés par ces compétitions africaines voient, jour après jour, leur présence sur la scène continentale être de plus en plus hypothéquée. Pour la simple et unique raison que ceux-ci se trouvent dans l’incapacité d’avoir une préparation optimale et digne de ce nom.

La marge de manœuvre étant assez réduite et le temps s’avérant trop court, difficile dans ces conditions d’espérer mieux. Un forfait de ces deux clubs n’est d’ailleurs pas à exclure, vue le peu d’intérêts que les autorités semblent accorder à ces derniers, bien que cette option, assez délicate pourrait toutefois placer le Gabon dans une situation inconfortable à l’avenir, avec déjà un coefficient qualificatif qui ne plaide d’ailleurs largement pas en sa faveur.

Il serait dès lors nécessaire que le ministère des Sports, et pourquoi pas avec la contribution des équipes techniques des ministères de la Santé et de l’Intérieur, puissent travailler avec lesdits clubs, afin d’y trouver et mettre sur pied, un protocole sanitaire devant permettre à Bouenguidi Sport et Mangasport de préparer sereinement ces joutes à venir.

Rappelons que c’était au terme de 6 journées que Bouenguidi Sport, promu cette saison en élite et leader de sa poule, avait été désigné pour représenter le Gabon en Ligue des champions, tandis que Mangasport de son côté, était envoyé en Coupe de la Caf (Confédération africaine de football).

Dans la même catégorie