APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

Gabon/Cour des comptes: Installation des nouveaux magistrats financiers et auxiliaires de justice


  14 Octobre      14        Politique (12347),

   

Libreville, 14 Octobre (AGP) – Nommés lors du dernier Conseil supérieur de la magistrature, les nouveaux magistrats de l’ordre financier et les greffiers ont été publiquement installés ce mercredi 14 octobre au palais de Justice de Libreville, dans leurs nouvelles fonctions par le Premier président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia.

Tenue ce mercredi 14 octobre dans l’enceinte de la grande salle du Palais de justice de Libreville, l’audience solennelle a été l’occasion de présenter, puis installer les nouveaux magistrats de l’ordre financier, promus lors Conseil supérieur de la magistrature du 4 août dernier. Il s’agit essentiellement des nouveaux présidents de chambre, des conseillers-maîtres, des conseillers référendaires, ainsi que les greffiers de Haute cour.

C’est dans une salle bondée, marquée par la présence de nombreuses autorités judiciaires, des parents et amis, que le premier président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia, qui présidait la dite cérémonie a accueilli les promus. Des récipiendaires qui, au regard de leurs parcours académique et professionnel, viennent enrichir l’appareil judiciaire via leurs différents champs d’actions et autres domaines de compétences.

Faisant part de ses réquisitions circonstancielles, le procureur général de la République, Charlotte Mpaga, a adressé à ces derniers un certain nombre d’orientations utiles dans le cadre de chacune de leurs nouvelles missions.

«Vos nominations respectives qui procèdent des nécessités de service correspondent à n’en point douter à un choix réfléchi de vos supérieurs hiérarchiques tenant compte du profil qui vient d’être décliné au sujet de chacun de vous. Il vous revient, chacun en ce qui lui concerne, de ne ménager aucun effort pour répondre consciencieusement, dignement et loyalement à cette marque de confiance qui a été placée en vous», a-t-elle signifié aux magistrats.

Poursuivant ses réquisitions, Charlotte Mpaga a également invité les nouveaux procureurs à davantage d’abnégation au travail, et à la rigueur dans les actes qu’ils auront désormais à poser dans le cadre de leurs nouvelles fonctions.

«A la différence de vos collègues du Siège, les actes dont il est question sont les conclusions, principal moyen d’intervention du Parquet général dans les affaires relevant de la compétence de la Cour. Ces conclusions que vous êtes désormais appelés à rédiger, présentent, en application des dispositions de l’article 73 de la loi sur la Cour des comptes, les observations et l’opinion que le ministère public estime devoir exprimer sur le contenu des rapports et contre-rapports appuyés des pièces justificatives qui lui sont communiqués (…). J’attire votre attention sur le fait qu’en vertu du principe de l’indivisibilité du ministère public, tous les actes que vous accomplirez engageront l’ensemble des membres du parquet général», a fait savoir Mme le procureur général.

En s’adressant aux impétrants, le Premier président de la Cour des comptes, a pour sa part rappelé aux uns et aux autres leurs attributions.

«Outre l’encadrement du personnel placé sous votre autorité, vous êtes chargés, entre autres, de distribuer les affaires relevant de vos chambres respectives entre les sections et entre les rapporteurs, de fixer les audiences, de présider les formations de jugement et de signer les décisions rendues par lesdites formations délibérantes. (…) Il convient de noter que dans le cadre de la désignation des intérimaires, vous devez être suppléés, en cas d’absence ou d’empêchement, par les plus anciens des responsables de section de vos chambres», a-t-il assuré aux présidents de chambres.

Clôturant l’audience solennelle, Gilbert Ngoulakia a souhaité bon vent à tous les promus, les rassurant par ailleurs de sa disponibilité, en plus de celle des autres membres du Corps.

Heureux et fiers d’avoir reçu la reconnaissance de leurs pairs, mais surtout conscients des missions qui sont désormais les leurs, certains nominés n’ont pas manqué de remercier le chef de l’Etat gabonais, président du Conseil supérieur de la magistrature pour la confiance.

Dans la même catégorie