AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ AIMS et Portia organisent le 18ème Sommet sur le Genre (Communiqué) GNA KAIPTC holds an induction course for ECOWAS states AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO ” APS LE SÉNÉGAL PERD PRÈS DE 4 MILLIARDS FCFA D’ÉCOTAXES PAR AN (OFFICIEL) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS VERS LA CRÉATION PAR LA FPU D’UNE ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ARTISTES POUR LA PAIX APS POISSONS MORTS DANS LE MARIGOT DE MBAO : ABDOU KARIM SALL INDEXE LE NIVEAU DE POLLUTION AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : Les inquiétudes des autorités sanitaires face au relâchement dans les mesures barrières AGP Gabon : Le PDG soutient le Gouvernement pour la rentrée académique 2020-2021

Gabon/Covid-19: L’Association  »Languiemi » en soutien à 50 familles défavorisées


  2 Novembre      8        Société (25116),

   

Conduite par sa présidente, Grâce Kiki, l’Association « Languiemi » qui regroupe 300 adhérents, a distribué ce dimanche 1er novembre 2020, des produits alimentaires de première nécessité et des kits sanitaires, à 50 familles vulnérables de Nzeng Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville, dans le cadre de ses missions régaliennes.
En cette période de crise sanitaire mondiale due à la Covid-19, la vie de tout un chacun est totalement chamboulée. L’une des conséquences rapides et brutales de la pandémie est le ralentissement des activités économiques qui met les populations les plus vulnérables dans des conditions de vies difficiles.

C’est dans ce contexte que l’Association  »Languiemi », dans un élan de solidarité envers les familles d’enfants handicapés, a distribué dimanche dernier des denrées alimentaires (riz, huile, pâtes, sucre, boîtes de conserve etc.) et des kits sanitaires (bavettes, gels etc.). La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte du siège des handicapés de Nzeng Ayong.

Dans l’exécution de cette action humanitaire, la présidente Grâce Kiki a été impliquée dans le ciblage, les choix transparents des bénéficiaires et la distribution des vivres aux ayant-droits. Ainsi, 50 familles d’enfants vivant avec un handicap ont été choisies dans le 6ème arrondissement de Libreville.

«Le choix du Centre ENEDA, parce qu’il regroupe en même temps les handicapés physiques et les sourds-muets. Nous sommes venus également leur dire que nous voulons travailler avec eux. Ils ont aussi des enfants valides qu’on peut insérer dans la société. Ces enfants peuvent venir apporter leur pierre à l’édifice pour le développement de leur pays», a souligné la présidente Grâce Kiki

Elle a expliqué que ‘’Languiemi’’, veut dire en langue Téké « Parapluie », l’esprit de partage et de protection. «On s’abrite sous le parapluie parce qu’il fait chaud, parce qu’il y a la pluie, on s’abrite pour beaucoup de raisons. Aujourd’hui, Languiemi est là pour se présenter. Nous allons promouvoir les jeunes comme nous, et nous sommes là également pour dire qu’on va travailler ensemble. Tout en respectant et restant dans l’harmonie, dans la même vision du chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui est de soutenir les personnes les plus démunies», a-t-elle déclaré.

Le responsable du site des sourds, Landry Nguéma Mvie a salué cette action généreuse en soulignant que ce don mis à leur disposition par l’association Languiemi vient soulager de nombreuses familles. «Ce geste est la bienvenue, nous sommes très contents. Avec la situation sanitaire liée au coronavirus, beaucoup ont perdu leurs emplois. Nous attendons que d’autres personnes aient aussi cet élan de solidarité à notre endroit. Ça va nous soulager», s’est-il exprimé.

Même son de cloche pour le représentant des personnes à mobilité réduite. «Nous sommes très heureux du geste de solidarité de l’association. Nous en avons vraiment besoin, surtout en cette période de crise», a-t-il dit.

Créée depuis 2019, Languiemi est une association apolitique basée à Libreville, regroupant des jeunes ressortissants des différents horizons des 9 provinces du Gabon. Elle a pour objectif de venir en aide aux jeunes défavorisés et de montrer l’esprit de partage. Aussi, de sensibiliser, former et réinsérer les jeunes etc. Et d’accompagner les personnes en situation de précarité pour qu’elles retrouvent leur place au sein de la société.

D’ailleurs, elle est en voie de création des différents centres d’activités. Toutefois, elle entend se rendre dans le Haut-Ogooué (Sud-est du Gabon) et après le Woleu-Ntem (Nord) pour essayer de rentrer en appui des jeunes de ces provinces. Elle va s’étendre sur l’ensemble du territoire national.

Dans la même catégorie