GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu

Gabon/Journée mondiale de la rage: Former pour mieux appréhender la maladie


  28 Septembre      6        Santé (7778),

   

Libreville, 28 Septembre (AGP)-Le 28 septembre de chaque année, le monde entier célèbre la journée mondiale contre la rage. Avec pour thème «Finissons-en avec la rage: Collaborons et Vaccinons», cette célébration est à sa 14ème édition. Au Gabon, en prélude à ladite journée, le ministère de la Santé a mené plusieurs activités de formation des agents de santé et des activités de sensibilisation des populations, à travers divers médias. Edifier les uns et les autres, afin de mieux appréhender la maladie, a été le but de ces formations.
Causée par un virus contenu dans le cerveau et dans la salive des mammifères infectés, la rage est transmise à l’être humain le plus souvent par un chien infecté, par morsure, griffure ou bien léchage de la peau lésée ou des muqueuses. Cette maladie touche 59.000 personnes par an, soit un décès toutes les neuf minutes.Une fois déclarée, la rage est toujours mortelle mais cette maladie peut être évitée par la vaccination.

Au Gabon, les formations sanitaires ont identifiés six personnes atteintes de la rage, dont quatre enfants, durant les trois dernières années, dans les provinces de l’Estuaire et du Woleu-Ntem. Cette année, à l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré la 14ème journée mondiale contre la rage, sur le Thème : «Finissons-en avec la Rage: Collaborons et Vaccinons».

Pour marquer la dite journée, le ministère de la Santé a initié plusieurs activités de formation des agents de santé et des activités de sensibilisation des populations, à travers divers médias. A Libreville, le Programme de Lutte contre les Maladies Infectieuses (PLMI) a notamment organisé, le samedi 26 septembre, une formation pour le personnel du centre de santé de Nzeng-Ayong, impliqué dans la vaccination antirabique post-exposition des personnes exposées à un risque de rage.

Cette activité a été menée en collaboration avec la Direction régionale de la Santé de Libreville-Owendo (DRSLO), le Programme élargi de Vaccination (PEV), l’Institut d’Epidémiologie et de Lutte contre les Endémies (IELE), et la Direction générale de l’Elevage. Elle a aussi bénéficié de l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Laboratoire Sanofi-Pasteur.

Le but de ces formations a été d’édifier les uns et les autres sur cette maladie, afin de mieux l’appréhender. Des recommandations ont été énoncées pour prévenir cette affection. Il s’agit de faire vacciner les animaux domestiques tous les ans; d’éviter les morsures; de se laver abondamment la plaie avec de l’eau et du savon pendant 15 minutes; d’aller immédiatement dans une structure de santé la plus proche de notre domicile, après une morsure ; de ne pas arrêter la vaccination avant d’avoir reçu toutes les doses.

Dans la même catégorie