AIP Législatives 2021: Le candidat de EDS à Yakassé-Attobrou veut œuvrer pour un partage équitable des revenus de l’État AIP Les prix de l’essence et du gasoil inchangés pour mars 2021 AIP Législatives 2021 : La candidate du RHDP en campagne à Gouakarouo AIP Législatives 2021 : Le candidat du RHDP au contact des populations de Yamoussoukro AIP Législatives 2021: Diakité Tawakkal, candidat pour jouer pleinement le rôle de député AIP Le 12ème chef du village d’Ahibango reçoit son arrêté de nomination AIP Législatives 2021 : Le candidat de la coalition de l’opposition à Adiaké anime son premier meeting de campagne AIP Législatives 2021 : L’indépendant Bombo Koffi propose une répartition équitable des richesses AIP Un dysfonctionnement des lampadaires de la Nationale A3 à Niakara AIP Agir pour les jeunes 3 : 70 jeunes de Sakassou reçoivent des chèques

Gabon/Justice: Le procès Maganga Moussavou-Stive Makanga reporté au 21 janvier prochain


  15 Janvier      28        Justice (1057),

   

Libreville, 15 Janvier (AGP) – Le procès en diffamation de Pierre-Claver Maganga Moussavou contre le journaliste Stive Roméo Makanga a été reporté au 21 janvier prochain après la déconstitution séance tenante de l’avocat de l’accusé, Me Gilbert Foumbi en début d’audience qui devait se dérouler ce jeudi en correctionnel, au tribunal de première instance de Libreville.

L’opinion sera finalement fixée sur l’issue du procès Maganga Moussavou-Stive Roméo Makanga le 21 janvier prochain.

Ainsi en a décidé le tribunal de première instance de Libreville qui siégeait ce jeudi après-midi en correctionnel pour ce procès en diffamation, après que l’accusé, le journaliste et directeur de publication du journal en ligne Kongossanews, Stive Roméo Makanga, ait été lâché par son Conseil à l’ouverture du procès.

«L’audience est renvoyée au 21 janvier pour que ce monsieur (l’accusé arrive à se défendre. C’est pour respecter le droit à la défense», a expliqué la présidente du tribunal.

Très vite, devant la barre, le plaignant a manifesté son mécontentement. Il s’est refusé d’avoir parcouru pas moins de 400 km de Mouila à Libreville, pour que le procès ne se tienne finalement plus.

«Je n’ai pas hésité à payer 20 millions de F CFA. C’est un fait patent et rare. J’ai payé 20 millions de F CFA pour laver toute cette salissure qui a été versée sur ma personne. Je suis donc parti de Mouila avec toutes les tracasseries sur la route pour que ce procès se tienne», a déclaré Maganga Moussavou devant le tribunal.

Ce procès, intenté par l’ancien vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, est consécutif à la publication par le site Kongossanews d’un article intitulé «Maganga Moussavou : chef de gang du Kevazingo». Soit un scandale qui a éclaté au Gabon en 2019 et qui mettait en cause des hauts cadres de l’administration gabonaise dans le cadre des détournements supposés de conteneurs de bois de Kevazingo.

Dans la même catégorie