AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le directeur de l’hôpital général d’Adzopé relevé de ses fonctions AIP Cote d’Ivoire AIP / Le maire de Sassandra fait don de cinq tonnes de ciment au lycée moderne 2 ACP 608 nouvelles personnes vaccinées contre la Covid-19 en RDC ACP Un programme de gestion durable des forêts au menu d’un échange entre le vice Premier ministre Eve Bazaiba et l’ambassadeur de France en RDC ACP Clôture à Kinshasa des travaux préparatoires du Business Forum en RDC ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte ACP Arrivée du Président Félix Tshisekedi en Ethiopie GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’Allemagne assure de son soutien à la HABG dans la lutte contre la corruption AIP Côte d’Ivoire-AIP/Laurent Tchagba promet une solution définitive aux problèmes d’eau dans un mois à Anyama

Gabon/Koulamoutou: Un enfant de 7 ans tue sa cousine à l’aide d’un Calibre 12 au cours d’un jeu de cache-cache


  1 Août      17        Divers (1079),

   

Libreville,le 1er Août (AGP)- Un enfant de 7 ans, BK a tué sa cousine Lovena Tsouna de même âge, à l’aide d’un fusil de type calibre 12 à Ndanda, un village situé dans le canton Lolo wagna, à 75 km de Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est du Gabon). Cet homicide involontaire s’est produit dans la journée du jeudi 30 juillet, au cours d’un jeu de cache-cache entre les deux gamins.
Les péripéties de ce drame commencent au soir du mercredi 29 juillet. Le père de B.K veut se rendre au lieu d’aisance situé derrière la maison aux environ de 22 heures. Sur le chemin, il aperçoit un feu follet. Sachant que dans les traditions africaines en général et gabonaises en particulier, le passage d’un feu follet annonce souvent un mauvais sort. Pris de panique, le père, Basile Kouélé, 57 ans, est aussitôt retourné dans sa chambre, pour prendre son fusil, afin de tirer un coup en l’air, dans le but d’annihiler le malheur que pourrait apporter cette boule de feu.

Il s’est donc saisi de son arme de type calibre 12 et a chargé une cartouche de double zéro. Mais, le quinquagénaire a fini par renoncer à son idée, pour des raisons inconnues. Il ne se doutait pas que le drame qu’il craignait devrait réellement se produire, le jour suivant.

Dans la journée de jeudi, autour de 15 heures, pendant que les parents veillaient dans la cuisine, le petit BK et sa cousine Lovena Tsouna âgés tous deux de 7 ans, se livrent à un jeu de cache-cache. La scène se passe entre l’intérieur et l’extérieur de la maison.

Tandis que la petite Lovena se cachait dehors, le jeune B.K est allé se saisir du fusil de son père qui se trouvait dans sa chambre au chevet du lit. En sortant, il aperçoit la tête de sa cousine dans un coin du mur. Le gamin qui se croyait toujours dans le jeu, et ne sachant pas que l’arme était chargée, n’a pas hésité d’appuyer sur la gâchette. Les parents et le voisinage alertés par la détonation du fusil, ont accouru vers le lieu du drame.

Sur place, ils découvrent le corps sans vie de la fille qui gisait dans une mare de sang à proximité d’un mur de la maison. La tête complètement amochée par les balles.

Pour certains membres de la famille, cette affaire revêt un caractère mystérieux, compte tenu du déroulement des faits. La dépouille de la petite Lovena a été inhumée le même jour.

Le chef de famille, Basile Kouélé a quant à lui, été interpellé par la gendarmerie qui a aussitôt ouvert une enquête pour mieux élucider cette affaire. Il en ressort également que l’arme à l’origine du drame ne serait pas en règle. Toutefois, les jours à venir détermineront certainement l’issue de cette incroyable tragédie.

Dans la même catégorie