MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière MAP Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information APS LE GOUVERNEMENT INVITÉ À HÂTER LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE POLYCLINIQUE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION APS MACKY SALL VA SE FAIRE VACCINER, JEUDI (MÉDIA) APS VACCINATION : MACKY SALL PRÔNE UN ’’PLAIDOYER SOUTENU’’ ET UNE ’’MOBILISATION COMMUNAUTAIRE’’

Gabon/Makokou : «Il n’y a que les écoles sans élèves qui sont fermées» (chef de la circonscription scolaire Ivindo)


  21 Janvier      10        Société (29177),

   

Libreville, 21 Janvier (AGP) – La problématique de l’école à deux vitesses est observable dans la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), où les écoles qui n’ont pas d’élèves sont gardées fermées.

Le cas le plus patent dans la circonscription scolaire de l’Ivindo est le village Ngazi, situé à une cinquantaine de kilomètres de Makokou, où l’école reste fermée à ce jour, faute d’élèves. Les parents ayant abandonné le village avec leurs enfants pour s’installer en ville à Makokou, notamment pour fuir les pachydermes qui détruisent leurs champs.

D’autre part, les parents d’élèves bouderaient les enseignants affectés dans cette localité. Privés de salaires réguliers, les moniteurs auxiliaires abandonnent les salles de classe pour aller vivre en ville. Pendant deux ans, un enseignant aurait abandonné son poste au regroupement de village Zoolende, route Okondja où les logements et salles de classes sont délabrés. Cela a suscité la colère des parents qui ne veulent plus l’affectation de genre d’enseignants dans leur localité. Pourtant cette école catholique aurait pu bénéficier d’une cure de jouvence de cet ordre confessionnel.

«Non il n’y a pas d’écoles fermées pour faute d’enseignants. Mais il y a des écoles fermées pour manque d’élèves. Seulement on a un manque criard d’enseignants», a reconnu l’inspecteur, chef de circonscription scolaire Ivindo, Makokou, Lambert Endazokou Ilohou.

Il faut reconnaître que la direction d’académie provinciale essaie d’affecter, dans tous les bassins pédagogiques, l’ensemble des enseignants affectés dans cette province. Récemment une mission d’inspection, conduite par l’inspecteur Lambert Endazokou Ilohou, s’est rendue dans chaque école pour s’assurer de la présence effective de chaque enseignant affecté dans son poste.

Dans la même catégorie