AIP Des Ivoiriens de la diaspora s’activent pour la relance économique post – COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ JIF 2021: Pr Ly Ramata Bakayoko annonce des innovations et invite les femmes à se l’approprier AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le nouveau député de Zuénoula commune salue l’esprit d’apaisement du scrutin Inforpress PERFIL: “Sou agricultora e feliz mesmo que tiver apenas arroz para cozinhar” – Lúcia Monteiro Inforpress São Vicente: “É evidente que a desigualdade social está a aumentar em Cabo Verde” – líder do PAICV Inforpress Manifestações sindicais exigindo o cumprimento das promessas feitas pelo Governo são “partidárias” – MpD GNA Village Savings and Loans scheme empowering rural women in Adansi north GNA Koforidua GPRTU intensifies road safety campaign GNA Ultra-Modern Plaza being built for Essikado APS LE PRÉSIDENT DU NIGER, MAHAMADOU ISSOUFOU, LAURÉAT DU PRIX IBRAHIM 2020

Gabon/Makokou: Le directeur régional adjoint de la CNSS échange avec les employeurs de l’Ogooué-Ivindo


  15 Janvier      14        Economie (11264),

   

Libreville, 15 Janvier (AGP) – Les mécanismes d’apurement de la créance des cotisations sociales par les employeurs étaient au centre des échanges ce jeudi entre le directeur régional adjoint de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) Ogooué-Ivindo-Woleu-Ntem et les responsables des collectivités locales.

Cette rencontre qui avait pour thème : «Pour une justice sociale fondée sur le mérite et la juste évaluation de la performance», a été présidée par le gouverneur de province, Christiane Léckat.

A cette occasion, le gouverneur a rappelé que la protection sociale est un pilier fondamental de la politique de lutte contre les inégalités, la réduction de la pauvreté, de justice sociale et d’aides sociales aux couches les plus fragiles de la société gabonaise. Le Gabon qui s’est doté d’un code de sécurité sociale définissant le champ d’application de cet instrument juridique qui prend en compte entre autres tous les travailleurs salariés, a-t-elle ajouté.

L’intérêt de ce régime est de garantir aux travailleurs  un système de protection sociale par le versement des prestations qui les accompagneraient à chaque étape de la vie : l’accès aux soins, l’arrêt en cas d’accident de travail, les allocations familiales, la retraite, a souligné le responsable provincial.  A cet effet, Christiane Léckat a invité les employeurs à s’arrimer aux exigences légales en vigueur en la matière. Non sans les exhorter à prendre les dispositions nécessaires pour l’apurement des dettes qu’ils doivent  à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Pour sa part, le directeur régional adjoint, Michel Edgar Ndong Assapi, a rappelé les dispositions légales et réglementaires régissant les rapports entre la CNSS et les employeurs. Il a indiqué dans ce sens que « l’employeur est tenu de se déclarer à la CNSS sous huitaine tous les travailleurs qu’il utilise,  quelles que soient leurs nationalités et leurs sexes.  Il est également tenu de déposer à la CNSS l’ensemble de déclarations trimestrielles des salaires aux échéances indiquées. La CNSS, quant à elle, a pour obligation d’immatriculer les employeurs et travailleurs, de réceptionner les déclarations trimestrielles des salaires, de recouvrer les cotisations sociales dues et d’alimenter le compte cotisant de l’employeur et les comptes individuels des travailleurs. Elle a aussi pour mission de payer les prestations sociales », a-t-il dit.

Ces séances de travail qui se poursuivaient en après-midi avec l’ensemble des opérateurs économiques de  la province de l’Ogooué-Ivindo devraient situer les responsabilités des uns et des autres dans la gestion des carrières des travailleurs.

Dans la même catégorie