ABP Le commissaire de Natitingou et son adjoint mutés ACP Les bons du trésor et l’appui budgétaire ont financé le déficit du trésor de 564 millions USD du 1er janvier au 06 novembre 2020 ACP Le gouvernement s’engage à développer des nouvelles approches sur la production et la consommation ACP Albert Yuma place son nouveau mandat autour de cinq piliers en faveur du tissu économique congolais ABP Les producteurs agricoles de l’Atacora et de la Donga informés des mesures gouvernementales pour leur accès aux services financiers ABP Partage d’expériences entre les femmes de Yarakèou et de Pélébina sur la lutte contre les violences basées sur le genre ABP Le pont de Djidjozoun et le démarrage des activités du lycée technique de Akokponawa devenus effectifs grâce au président Talon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des investissements de plus de 500 millions de FCFA prévus sur trois ans à Sinfra Sinfra_programme triennal AIP Côte d’Ivoire-AIP/Deux projets lancés à Songon pour résorber le déficit d’eau potable AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une mesure spéciale souhaitée pour la commercialisation du cacao de petits grainages

Gabon/Mekambo : Un exploitant forestier chinois arrêté pour vol de bois puis libéré


  24 Octobre      11        Société (25317),

   

Libreville, 24 Octobre (AGP) – Un exploitant forestier chinois, Liu Yao Dun, alia Yan, un des présumés voleurs de bois dans la forêt de Mekambo, département de la Zadié, dans l’Ogooué-Ivindo (nord-est), a été libéré, le jeudi 22 octobre écoulé, a appris ce samedi l’AGP de sources concordantes.

L’homme d’affaires chinois, Liu Yao Dun et l’ancien chef de cantonnement des Eaux et Forêts de Mekambo, Marc Engangoye, sont poursuivis pour vol de bois, escroquerie et complicité d’escroquerie, selon une source bien informée.

«Il y a eu un abatage illicite des essences dans la forêt de Mekambo dont Yan et l’ancien chef de cantonnement des Eaux et Forêts, Marc Engangoye, en seraient les auteurs», a affirmé à l’AGP une source proche du conseil départemental de la Zadié.

Toutefois, aucune information n’est disponible sur le sort du haut fonctionnaire des Eaux et Forêts qui, du reste, aurait vendu à plusieurs personnes diverses essences dont le Kévazingo.

Ce nouveau scandale intervient au moment où le gouvernement gabonais a interdit l’exploitation et la commercialisation du Kévazingo.

Dans la même catégorie