AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet de région appelle à des élections apaisées à Ayamé APS CAN U20 : LE GHANA ÉLIMINE LE CAMEROUN AUX TIRS AU BUT APS KAFFRINE : LE GOUVERNEUR SE FAIT VACCINER ET ÉCARTE TOUT RISQUE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Renforcement des capacités de médiation pour des législatives sans incidents dans le Dengulélé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le CNDH sensibilise les populations de Man, Logoualé et Zouan-Hounien pour des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement à Bondoukou des travaux d’aménagement de la zone agro-industrielle de transformation de l’anacarde GNA Satellites advance to semi-finals of CAF Under-20 AFCON GNA Dr Awal pledges to accelerate Marine Drive Project GNA Traditional/religious leaders discuss ECOWAS Vision 2050 GNA AfCFTA will create more employment opportunities in pharmaceutical industry

Gabon/Moanda: Faute de la rupture du papier, l’établissement de la CNI suspendu


  15 Janvier      16        Société (29215),

   

Libreville, 15 Janvier (AGP) – Les citoyens, désireux de se faire établir un récépissé de la Carte nationale d’Identité (CNI) à Moanda, le chef-lieu du département de la Lébombi-Léyou dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est), doivent encore patienter un certain temps, faute de la rupture du papier utilisé pour son établissement.

Au service de la Carte nationale d’identité (CNI), dans l’enceinte du Commissariat de la ville de Moanda, les agents y affectés sont formels. Pour l’heure, il est impossible de se faire établir un récépissé de carte d’identité, pièce d’état civil qui permet à un citoyen de confirmer son identité ou d’effectuer quelques autres opérations en attendant la délivrance de sa carte d’identité.

En effet, le papier utilisé pour la délivrance de récépissé de carte d’identité est en rupture depuis un certain temps. La nouvelle est de mauvais goût pour les postulants au regard de son utilité. Combien de temps faudrait-il encore attendre, s’interrogent la plupart des demandeurs. Mais aucune réponse satisfaisante ne leur est donnée pour l’instant, sinon d’effectuer le déplacement sur Franceville.

A la recherche de ce document, beaucoup sont contraints d’effectuer le trajet, de Moanda-Franceville, avec des tarifs de transports qui ont été multipliés par deux par les tenanciers du secteur, depuis la pandémie de Covid-19.

A côté de la difficulté de s’établir un récépissé de carte nationale d’identité, il y a également l’épineux problème de la date de délivrance du macaron de la carte d’identité qui revient dans les discussions des uns et des autres. A quand une carte à moins d’une durée de 2 voire 3 à 4 ans?

Dans la même catégorie