MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

Gabon/Moanda: le bâtiment du service maternité du Centre médical réfectionné


  21 Janvier      19        Société (29244),

   

Libreville, 21 Janvier (AGP) – Après les intempéries qui ont ravagé la toiture du service maternité du Centre médical de Moanda, chef-lieu du département de la Lébombi-Léyou dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est), la structure a été entièrement réhabilitée et est désormais opérationnelle, depuis un certain temps.

Le Centre médical de Moanda dispose désormais d’un service de maternité moderne. Salles climatisées, lits modernes, des berceaux pour les nouveaux nés, des salles de bain et toilettes à proximité pour les patientes internées ou les accouchées. Plusieurs lits d’accouchement, entre autres changements, font aujourd’hui la joie des patientes et du personnel de santé affecté dans le service. D’autres travaux de réfection permettent aux patients de disposer désormais d’un environnement un peu plus accueillant.

«Nous sommes bien traités ici. Le cadre est vraiment agréable», témoigne Kouyi, une femme enceinte internée.

En effet, il n’est plus question de trainer sa perfusion à quelques mètres pour aller faire ses besoins ou de se laver en plein air à cause de l’état d’insalubrité de la douche. Le souvenir du bâtiment complètement délabré est loin derrière. Mais pour le corps médical, il est question de veiller à l’entretien du bâtiment réfectionné, sinon d’empêcher certains patients malpropres de dégrader l’infrastructure.

A côté, le bâtiment qui abrite le service du suivi de la femme enceinte et du nouveau-né a connu également quelques aménagements au niveau du plafond, de la peinture, l’électricité, point d’eau et autres.

Dans les chambres d’hospitalisation, les peintures, l’électricité, les toiles moustiquaires ont été entièrement réfectionnés. Les vieux lits cassés ont été remplacés. Les sanitaires hors d’usage depuis longtemps sont aujourd’hui fonctionnels. «Les choses s’améliorent. Nous avons de bons sanitaires, les plafonds ont été refaits. C’est mieux qu’avant», estime Annie, une autre malade en hospitalisation.

S’il faut encourager ces initiatives, il n’en demeure pas moins que l’infrastructure semble étroite au regard de nombreux patients qui viennent de la périphérie de la ville de Moanda. Lorsque la demande est forte, il n’est pas rare de voir des patients poser des matelas à même le sol. Sans compter plusieurs autres défis d’ordres techniques auxquels le personnel médical doit faire face dans cette noble mission de prodiguer des soins aux malades, de sauver des vies. D’où l’intérêt de remettre à jour les travaux du Centre hospitalier de Moanda, dont le taux d’exécution des travaux dépassent les 80%.

Dans la même catégorie