ANP Le parti RPP Farilla investit Alma Oumarou candidat aux élections présidentielles 2020 -2021 ANP Niger : Le journaliste écrivain Salou Gobi investi candidat à la présidentielle 2020-2021 AGP Gabon : L’archevêque Jean Baptiste Moulacka arrêté puis relaxé après 2 heures dans un commissariat ANGOP Covid-19: Angola regista 46 novos casos APS MÉDINA BAYE : ANSAROU DINE RENOUVELLE SES ENGAGEMENTS AU NOUVEAU KHALIFE APS UN OFFICIEL DÉCLINE ‘’SEPT ACTIONS’’ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN MILIEU RURAL APS EDOUARD MENDY ENRICHIT SES ANCIENS CLUBS (MÉDIA) APS LE PROJET DU MUSÉE-MÉMORIAL ’’LE JOOLA’’ PRÉSENTÉ AUX CHEFS COUTUMIERS DU KASSA AGP Gabon : Le CLR installe les nouveaux responsables dans la Noya MAP Kenya: Saisie à Juja de 700 kilogrammes de cannabis et arrestation de cinq trafiquants

Gabon/Mouvement d’humeur: Les ex-agents du SAMU social réclament plusieurs mois de salaires impayés


  15 Septembre      4        Société (23129),

   

Libreville, 15 septembre (AGP)- Quelques ex-employés du Samu social gabonais ont observé un sit-in, ce mardi 15 septembre 2020, devant le siège de cette structure sanitaire, situé au quartier Derrière la prison, dans le premier arrondissement de Libreville, pour réclamer plusieurs mois de salaires impayés.

«Nous avons bien voulu nous retrouvés ici, ce matin, pour attirer l’attention des plus hautes autorités du pays par rapport à notre situation des arriérés de salaires impayés», a déclaré Mickoto Alfred Vianey, porte-parole des agents.

Les ex-agents ont décidé de rompre leur  silence face à la galère qui tenaille ces pères et mères de familles, aujourd’hui au chômage. Leurs revendications sont d’ordre salarial, partant de 8, 12, et 26 mois  d’arriérés de salaires.

Selon le porte-parole, ils sont une centaine d’anciens employés du Samu social répartis sur trois provinces, notamment la Ngounié, le Haut-Ogooué et l’Estuaire, qui sont en train de broyer du noir. Ceci à cause de la gestion «budgétivore» du coordonnateur  national du Samu social gabonais Dr Yaba Wenceslas.

L’homme serait reproché à maintes reprises d’agir avec légèreté dans le traitement de ce dossier qui serait actuellement à la Direction de la Comptabilité publique du pays.

Dans une démarche peu orthodoxe envers l’établissement financier, il aurait tenté d’agir selon ses humeurs en voulant distribuer les bons de caisses disponibles après un décaissement de 500 millions de Francs CFA à une catégorie des agents.

«Le 17 avril 2020, l’État gabonais a décaissé  500 millions de Francs CFA par le canal du Trésor public de Libreville afin de pallier à la totalité de la dette 2018 des anciens agents du Samu social gabonais», a précisé M. Mickoto.

Dans la même catégorie