GNA Parliament approves 81-million euro loan for Sekondi-Takoradi Water Project GNA NDC solicits massive votes in Zongo communities GNA Kwapong Nursing Training College bedevilled with inadequate physical infrastructure GNA NDC to empower 500 youth in New Juaben South on TVET GNA WAPCo organises free eye-screening for Kpone, Tema Manheam residents AGP Gabon/Covid-19 : «Je ne reculerai devant aucune décision pour protéger les Gabonais (es), en particulier sur le plan de la santé» (Ali Bongo Ondimba) APS LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES : UN OFFICIEL TIRE UN BILAN ’’GLOBALEMENT POSITIF’’ ANP Niger : Remise des attestations et diplômes de fin de cycle aux élèves et étudiants de l’IFTIC ANP Situation dans le Golfe : Le Ministre Kalla Ankourao réitère le soutien du Niger à l’Appel au cessez-le-feu ANP Niger : coup d’envoi des travaux de 3 projets dont la cimenterie de Kao dans la Région de Tahoua

Gabon/Octobre rose: Les femmes du PDG sensibilisées


  15 Octobre      9        Santé (7751),

   

Libreville, 15 Octobre (AGP) – La plateforme de réflexion et de soutien pour la  lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus, mise en place le 1er octobre dernier dans le cadre d’Octobre rose par les femmes du Secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a organisé jeudi 15 octobre à Libreville, une campagne de sensibilisation à l’endroit des femmes militantes  de cette formation politique.

Cette rencontre a été présidée par le secrétaire général adjoint en charge de la communication et des relations extérieures, Estelle Flore Angangou, qu’assistait le délégué nationale de l’Union des femmes du parti démocratique gabonais (UFPDG), Chantal Mébalé.

A l’ouverture, la SGA Estelle du PDG a rappelé à l’assistance féminine, les raisons de la tenue de la séance de sensibilisation.

«Au sein du Parti démocratique gabonais, nous sommes un vivier de femmes. Nous ne pouvons pas rester en marge des activités ou des problématiques qui concernent la femme. La première dame, Sylvia Bongo Ondimba qui est le président d’honneur de l’UFPDG, se bat depuis plusieurs années pour préserver la santé des femmes gabonaises que nous sommes, de notre santé camarades militantes. C’est dans cette optique que nous avons pensé que le Parti démocratique gabonais pouvait se joindre malgré notre mission qui est essentiellement politique. Nous avons aussi un droit de regard sur tout ce qui est social, sur tout ce qui est épanouissement et santé de la femme. C’est pour cette raison que nous organisons cette séance de sensibilisation», a-t-elle déclaré.

Pour sa part, la directrice du programme de prévention et de contrôle des cancers, Dr. Anbounda Nathalie a entretenu les femmes sur la technique de prévention et de  lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus dont le dépistage.

«Pour lutter contre ces maladies, allons à l’hôpital avant que l’hôpital ne vienne à nous, pour se  faire dépister. Pour lutter contre les maladies, faire aussi le sport parce qu’en le faisant, on évacue tout ce qui est toxique, parce que le corps produit des déchets à tout moment, ces déchets doivent être évacués. Si on n’arrive pas à les évacuer par la transpiration, ces déchets s’accumulent, affaiblissent notre corps au point de faciliter l’installation des cancers.  Moins de sucre, moins de sel, faire du sport et manger des légumes et des fruits parce que ces deux aliments sont de ferraille, et aller au dépistage sont ainsi des règles à retenir», a-t-elle expliqué.

A l’instar d’Estelle Flore Angangou, elle a aussi rappelé  les mobiles de leur descente au milieu des femmes du PDG pour la sensibilisation.

«Nous sommes venus ici avec l’accord du ministère de la santé qui a instruit cette édition qu’il a qualifiée d’octobre rose,  d’intégrer de plus en plus les communautés dans les activités de prévention et de contrôle de cancers notamment, ceux du sein et de l’utérus.  Cette activité n’est pas spécifique au Gabon,  parce que le fait d’aller vers les communautés font  partie des recommandations internationales. Ce sont les Nations unies à travers l’OMS, l’UNESCO, l’UNICEF qui aujourd’hui prônent ce que l’on appelle la communication pour le développement. Parce qu’avant, on était dans l’information, l’éducation et la communication en allant dans une radio ou dans l’une des communautés sans cible», a-t-elle indiqué, tout en signifiant que la femme du  PDG ne doit pas seulement faire de la politique pure mais également de la politique du développement.

Rappelons que les femmes membres du Secrétariat exécutif du Parti au pouvoir (PDG), se sont constituées le 1er octobre  à Libreville,  en une plateforme de réflexion et de soutien pour la lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus, dans le cadre de la 7ème édition de la campagne Octobre Rose  organisée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO). La cérémonie de lancement s’est faite en présence du Secrétaire général de cette formation politique, Eric Dodo Bounguendza.

A travers cette plateforme, les femmes du Secrétariat exécutif du PDG entendent donc prendre une part  active durant ce mois d’octobre,  à cette campagne qui prévoit notamment, l’intensification   des actions de sensibilisation, de dépistage et de prise en charge thérapeutique.

Dans la même catégorie