AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Africa Santé Expo 2021, du 20 au 21 mai à Abidjan AIP Point de la situation de la COVID-19 au 21/01/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Signature d’un partenariat entre le centre Jubilée de Korhogo et un organisme allemand pour la prise en charge des malades mentaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mine d’or d’Ity mène plusieurs actions au bénéfice des populations de Zouan-Hounien APS LIGUE 1 : TEUNGUETH FC ET JARAAF, LES FAVORIS AU TITRE, SELON BADARA SARR MAP Bénin : 56 millions $ de l’UE pour la riposte anti-covid-19 MAP Gabon : Campagne nationale de sensibilisation sur les effets néfastes du tabagisme MAP Côte d’Ivoire : Retard de livraison des vaccins Pfizer GNA COVID-19: Seven new cases recorded in 24 hours in Hohoe GNA Senior Staff of Ghanaian Universities begin indefinite strike

Gabon/Quartier Louis: Les populations barrent la route pour réclamer de l’eau


  14 Janvier      8        Société (27561),

   

Libreville, 14 Janvier (AGP) – Les habitants du quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, ont barré la route tôt dans la matinée du mercredi 13 janvier, pour cause de coupures intempestives d’eau depuis plusieurs mois.

Privées d’eau depuis plusieurs mois pour certains, des années pour d’autres, les populations de Louis ont décidé de barrer la route, dans le but de se faire entendre. Ils espèrent à travers ce ras-le-bol, attirer l’attention des autorités compétentes.

Henry Koumba, riverain venu manifester son mécontentement, affirme que le quartier Louis est un épicentre commercial où vit une grande partie de la population et il est inconcevable que de l’eau puisse manquer en ce lieu.

« Le mouvement d’humeur de ce matin c’est pour sensibiliser les plus hautes autorités de ce pays, exprimer notre mécontentement car au quartier Louis on n’a pas d’eau. Depuis 11 ans le marché de Louis est sans eau, ceux qui habitent la zone de Quaben, c’est depuis des mois, ici vers la station c’est depuis une semaine. Comment expliquer cela ? Nous sommes des pères et des mères de famille, on paie nos impôts on contribue au développement de ce pays. Malgré la surfacturation de la SEEG et les contributions spéciales eau et courant, on paie ces factures. Vous trouvez ça normal ? Nous voulons juste de l’eau », a-t-il martelé.

James Lionel Bruno est lui aussi venu exprimer son désarroi. «Trop c’est trop !!! Comment nous pouvons faire un mois sans eau courante ? Les rares fois où elle arrive, c’est tard dans la nuit. Les enfants veillent pour puiser cette eau qui finalement n’arrive jamais. Conséquence, ils somnolent en classe par manque de sommeil. Ce n’est pas du tout normal. Nous revendiquons juste de l’eau sans laquelle nous ne pouvons vivre », s’est-t-il indigné.

«Les habitants du quartier Louis ne demandent qu’une seule chose, de l’eau. N’eut été la pluie de cette nuit, certains n’auraient pas pris leur bain», lance un riverain.

Bon nombre des concitoyens espèrent que la politique d’adduction d’eau potable dans le grand Libreville, lancée par le gouvernement gabonais, devrait se pencher sur la question afin de trouver une solution au problème d’eau dans cette partie de la ville.

AGP/Marielle Ilambouandzi

Dans la même catégorie