AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

Gabon/Rentrée scolaire: Rose Christiane Ossouka Raponda fait le tour des établissements


  10 Novembre      2        Education (3870),

   

Libreville, 10 Novembre (AGP) – Le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, accompagnée d’une délégation composée du ministre de l’Education nationale, Pr Patrick Mougiama Daouda, du ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, et Guy Patrick Obiang Ndong de la Santé, a effectué une visite dans certains établissements scolaires de Libreville ce lundi 9 novembre 2020, pour constater l’effectivité de la rentrée des classes.
La tournée du chef du Gouvernement dans les établissements scolaires de Libreville avait pour objectif de se rendre compte de l’effectivité de la rentrée de classe comme indiqué dans le programme de reprise progressive des cours. Aussi, cette visite a-t-elle permis à Rose Christiane Ossouka Raponda de constater l’évolution des travaux de réhabilitation et d’extension des salles de classes dans certaines écoles qui vont accueillir un plus grand nombre d’apprenants.

Dans toutes les classes sillonnées, le maître-mot a été, «le respect strict des gestes barrières contre la pandémie du Coronavirus».

Pour cette première journée de la rentrée, pas d’affluence dans les établissements, mais le corps enseignant est bien présent. «Ce sont les enfants du pré-primaire et primaire qui sont là ce matin, mais malheureusement ils ne sont pas nombreux, les parents n’envoient pas leurs enfants sous prétexte qu’ils sont encore en vacances et d’autres sont sceptiques quant au dispositif sanitaire», s’indigne Brigitte Omoghe, directrice de l’école publique d’Alénakiri.
À l’école publique de Mindoubé, le constat est le même. «La rentrée a été timide ce matin. Tous les parents n’ont pas envoyé leurs enfants. Toutefois, on a reçu les enfants qui ont effectué le déplacement pour l’école et nous continuons la réinscription des anciens élèves, car ils sont privilégiés au regard de la problématique du nombre d’élèves exigés désormais et le nombre insuffisant des salles de classe, en attendant la livraison des autres encore en travaux», a indiqué Mireille Bayaba, directrice de l’école publique de Mindoubé.

S’agissant de la réhabilitation de l’école publique de Mindoubé, le chef du Gouvernement, non satisfaite de la qualité des travaux a, à cette occasion, donné des instructions fermes sur le respect de la date de livraison prévue pour la fin du mois de novembre, ainsi que l’amélioration des manquements constatés.

Pour éviter une très forte concentration des élèves dès les premiers jours de la rentrée, le ministre de l’Education nationale a décidé de démarrer l’année scolaire 2020-2021 en deux vagues. Les cycles pré-primaire et primaire ont repris le chemin de l’école ce lundi 9 novembre. En revanche, ceux du secondaire reprendront les cours le 16 novembre prochain.

Dans la même catégorie