MAP Mundialito: Des journalistes africains à la découverte des potentialités sportives et culturelles du Maroc (média gabonais) AIP L’OCI et le complexe mondial Roi Salmane lancent le forum pour la célébration de la langue arabe à Djeddah Noix de cajou : L’Indénié-djuablin et le Gontougo ont réalisé une production annuelle de 68 697 tonnes en 2022 MAP Un média nigérian met en avant la source de l’influence croissante du football au Maroc AIP Les producteurs de noix de cajou sensibilisés à l’amélioration de la qualité de leurs produits ANP Diffa : Les opérateurs économiques de la région, obligés de faire leurs transactions en CFA pour éviter l’éventualité de la Naira AIP Le Conseil café-cacao envisage faire la promotion de la production locale du chocolat MAP Côte d’Ivoire: Une centrale photovoltaïque pour alimenter environ 30.000 foyers en électricité bientôt mise en service MAP Mondial des clubs champions de la Fifa : « une cérémonie d’ouverture grandiose » (Journal sénégalais) AIP Le Conseil café-cacao invite les producteurs réticents à se faire recenser

Gabon/Télécommunications : Mission de supervision du chantier de la fibre optique dans le Woleu-Ntem


  4 Juillet      83        Technologie (778),

   

Libreville, 04 Juillet (AGP) – Une mission de supervision environnementale et sociale des travaux de pose de la fibre optique –phase complémentaire – du Woleu-Ntem (nord) et du Moyen-Ogooué (centre), séjourne depuis le mardi 2 juillet dernier dans le septentrion, en vue de s’enquérir de l’avancement du chantier, notamment en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, a appris l’AGP.

«Nous séjournons à Oyem dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du projet CAB4 (4è volet du projet Central African Backbone, ndlr), qui vise à poser la fibre optique entre la voie ferrée et les provinces du Gabon, laquelle fibre optique va relier la ville de Lambaréné à celle d’Oyem», a déclaré le chef de mission, Cédric-Maurel Mezui Mba, spécialiste en sauvegardes environnementales.

La Commission nationale des Travaux d’intérêt public pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi ( CN TIPPEE), en sa qualité de maître d’ouvrage délégué et qui conduit l’exécution de ce grand projet a, en partenariat avec l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF), commis cette mission afin de voir dans quelle mesure l’entreprise coréenne KT Corporation, qui exécute les travaux, respecte les clauses contractuelles du projet, notamment en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, a précisé M. Mezui Mba, qui est accompagné dans cette mission de Rodolphe Jean-Ulrich Ekomié, environnementaliste à l’ANINF.

«Donc, nous sommes là pour voir dans quelle mesure les travaux s’exécutent conformément au contrat, notamment pour ce qui concerne l’emploi de la main d’œuvre locale, la sécurité sur le chantier, la signalisation du chantier, l’ouverture et la fermeture des tranchées, le dépôt et le déblai sur la voie publique, l’entretien des installations sur le chantier…», a-t-il ajouté.

Etant donné que c’est un chantier en cours d’exécution, la CN TIPPEE et l’ANINF veillent à ce que l’entreprise adjudicataire prenne en compte les mesures correctives, car elle doit régler les problèmes qui surviennent sur le terrain. Mais à la fin du projet, c’est-à-dire au niveau de la réception provisoire de l’infrastructure, la CN TIPPEE et l’ANINF veilleront à ce que tout ce qui était prévu en amont soit mis en œuvre et que les manquements identifiés soient corrigés.

Dans le cadre de leur mission, débutée mardi 2 juillet par Bitam, les délégués de la CN TIPPEE et l’ANINF ont pris langue, le mercredi 3 juillet avec les administrations locales, qui sont les partenaires locaux de la CN TIPPEE afin de recueillir, auprès de ces dernières, le ressenti qu’elles ont par rapport à l’exécution des travaux dans la ville, notamment les manquements observés ; lesquels manquements feront l’objet de recommandations à l’entreprise, avant d’être transmis à la mission de contrôle pour exécuter les corrections nécessaires.

Lancée officiellement à Meyo-Kyè (Bitam) en septembre 2018, la première phase du 4è volet de Cab4, confié à KT Corporation, va se réaliser sur un linéaire de 500 km. Partant de la gare de Booué dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le tracé passe par Lalara, jusqu’à la frontière-nord du Gabon, notamment au Cameroun et en Guinée Equatoriale. Un autre tracé va de la gare d’Oyane (Estuaire) jusqu’à Lambaréné (Moyen-Ogooué, centre).

Le projet Cab4, financé par la Banque Mondiale et d’une longueur de 1.140 km au total, constitue un vaste réseau de fibre optique étendu sur tout le territoire national. Il permettra au Gabon d’avoir une meilleure circulation de l’information à haut débit au niveau national pour la quasi-totalité des secteurs, et permettra de booster l’économie, note-t-on.

Dans la même catégorie