GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES APS LES BLACK SATELLITES DU GHANA REMPORTENT LA CAN U20 APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE LANCE UN APPEL AU CALME

Gabon/Tourisme: seules 163 structures hôtelières sur 644 conformes au protocole sanitaire


  26 Janvier      13        Société (29538),

   

Libreville, 26 Janvier (AGP) -Le ministre du Tourisme, Pascal Houagni Ambourouet a annoncé lors de la conférence de presse du gouvernement tenue ce samedi 23 janvier à Libreville, que seuls 142 hôtels sur 307 et 21 hautes structures de deuxième catégorie et assimilées sur 337, soit 163 au total pour 644 respectent le protocole sanitaire en vigueur.

Selon le ministre du tourisme, ces données statistiques proviennent de deux missions effectuées auprès des opérateurs économiques, sur instruction du Premier ministre, lors d’un Conseil de cabinet du 23 septembre dernier. Ces opérations de contrôle entrent dans le cadre de la brigade mixte du Copil et des missions régaliennes du département ministériel dont il a la charge, afin de faire respecter le protocole sanitaire, pour une reprise sécurisée des activités.

Aussi, le patron du département du tourisme a-t-il indiqué que plusieurs autres structures d’hébergement ont été fermées pour non-respect du protocole sanitaire et des mesures d’hygiène de base, au cours de leurs missions inopinées.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé des sanctions assorties d’amendes de 5 millions de francs CFA, pour certains établissements hôteliers de première catégorie, qui se sont rendus coupables de non-respect du nombre de 30 personnes autorisées pour les rassemblements. Il s’agit en effet, de l’hôtel ‘’Nomad’’ et la société ’’AFJ production’’. Cela, «malgré les réserves et les vives recommandations de l’administration du tourisme», a précisé Pascal Houagni Ambourouet, soulignant qu’en cas de récidive, cette amende sera portée à 10 millions de francs CFA.

Ainsi, pour prévenir des telles situations, l’administration du tourisme envisage un certain nombre de mesures. Il s’agit entre autres, d’intensifier la sensibilisation des acteurs du secteur tourisme, multiplier les contrôles inopinés dans les structures, veiller au strict respect des mesures gouvernementales, notamment le nombre de personnes autorisées dans les espaces clos, solliciter le concours des autorités déconcentrées et décentralisées pour une meilleure surveillance de l’intérieur du pays.

Tout en appelant les acteurs du secteur tourisme au respect de la réglementation en vigueur, le membre du gouvernement a indiqué que les mesures édictées précédemment par le gouvernement restent démises. Notamment, la poursuite de la réouverture des espaces clos et des restaurants, conditionnée par la délivrance d’une autorisation spéciale établie par le ministère du tourisme et celui de la santé, après évaluation du dispositif sanitaire dans la limite maximale de 30 personnes par restaurant et l’heure de fermeture fixée à 19 heures.

Pour rappel, la majorité des structures touristiques (hôtels, restaurants entre autres), ont bénéficié de la deuxième phase d’allégement, annoncée lors d’une conférence gouvernementale le 16 octobre 2020 pour relancer leurs activités. La recrudescence des cas de contamination à la Covid-19 observée ces derniers temps, pourrait annihiler les avancées acquises lors des dernières mesures d’assouplissement, pour ce secteur déjà fortement impacté par la crise sanitaire.

Dans la même catégorie