AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Gabon/Trafic d’ivoire : Plusieurs trafiquants d’ivoire condamnés au tribunal de Libreville


  24 Novembre      16        Justice (986),

   

Libreville, 24 Novembre (AGP) – Sur douze (12) présumés trafiquants d’ivoire, onze (11) ont été condamnés à des peines de prison ferme allant de 6 mois à deux ans de prison, la peine maximale prévue par la loi étant de dix ans de prison. C’était au cours d’une audience tenue le vendredi 20 novembre dernier, à laquelle le ministère en charge des Eaux et Forêts avait quatre affaires en délibéré, à la chambre correctionnelle spéciale du Tribunal de première instance de Libreville.

Le Tribunal Spécial de Libreville a reconnu vendredi dernier plusieurs trafiquants coupables de trafic d’ivoire. Devant les juges, 12 présumés trafiquants d’ivoire, dont 11 ont été condamnés à des peines de prison ferme allant de 6 mois à 2 ans de prison, la peine maximale prévue par la loi étant de dix (10) ans de prison.

Dans l’affaire, Jean G. Manvoumbi Moussavou et Ange Rodrigue Mavoungou interpellés le 9 octobre 2020 à Tchibanga (Province de la Nyanga), alors qu’ils s’apprêtaient à vendre quatre (4) pointes d’ivoire, Jean Manvoumbi a été déclaré coupable du délit de détention illégale, de tentative de vente d’ivoire. Quant à son compagnon, Ange Rodrigue Mavoungou, il a été innocenté des faits de complicité de tentative de vente et transport de l’ivoire. Le coupable a été condamné à une peine de 36 mois d’emprisonnement, dont 12 mois avec sursis et une amende de 1.500.000 F CFA, une somme sursis à l’exécution de l’amende à hauteur de 520.000 F CFA et 2.000.000 F CFA de dommages et intérêts.

Concernant le procès Bernard Mokoko, après son interpellation à Lastourville, où il tentait de vendre six (6) pointes d’ivoire avec ses complices Jean Mbongombe et Apollinaire Angouo courant l’année 2020, ont aussi été jugés. Bernard Mokoko et Apollinaire Angouo ont été reconnus coupables du délit de détention illégale d’ivoire, trophées d’une espèce intégralement protégée. Ils écopent chacun d’une peine d’emprisonnement de 24 mois dont 12 mois avec sursis. Quant à Jean Mbongombe, il a été reconnu coupable du délit de complicité de tentative de commercialisation des trophées d’une espèce intégralement protégée (ivoire). Et condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois avec sursis. Les trois prévenus ont été solidairement condamnés à une amende de 4.294.500 F CFA, à hauteur de 2.095.500 F CFA de sursis et à 1.500.000 F CFA de dommages et intérêts.

L’arrestation à Lambaréné, le 25 août 2020, de Aghaeze Chukwu P, Adoro Chukwi Di J et Diallo Demba, en possession de deux (2) pointes d’ivoire qu’ils s’apprêtaient à vendre, les juges ont déclaré coupables du délit de détention et tentative de vente d’ivoire, Aghaeze Chukwu P et Diallo Demba. Pour sa part, Adoro Chukwi Di J a été reconnu coupable du délit de détention et de tentative de vente des trophées d’une espèce intégralement protégée (ivoire). La cour a condamné chacun des prévenus à 2 ans d’emprisonnement ferme et à verser une amende de 250.000 F CFA. Les dommages et intérêts s’élèvent à 3.000.000 F CFA.

Pour l’affaire du trafic d’ivoire dans la commune de Koulamoutou (province de l’Ogooué-Lolo), de quatre hommes interpellés le 11 septembre 2020, en possession de 4 pointes d’ivoire. Fidèle Movayoubi Boueni et Baka Malamba ont été reconnus coupables du délit de détention des pointes d’ivoire. Et Jean Luc Ngoyabi coupable de détention de pointes d’ivoire, détention de peau de panthère et port illicite d’arme à feu. Par contre, Aimé Pamphile Iyengue a été relaxé du chef d’accusation de complicité de transport de pointes d’ivoire. Les trois coupables ont été condamnés à une peine de 36 mois d’emprisonnement, dont 24 mois avec sursis et solidairement à une amende de 3.575.000 F CFA.

Le tribunal a également prononcé la restitution de l’ensemble des trophées à l’administration compétente.

Dans la même catégorie